Un jour

Sortie : 24 août 2011

Note : 2,5/5

Emma et Dexter se rencontrent au cœur des années quatre-vingt. Elle, c’est une fille sérieuse, très sage. Elle a toujours été amoureuse en secret de Dexter, un beau gosse un peu léger. La soirée de fin d’étude, ils la passent tous les deux, par la force des choses, mais ne coucheront pas ensemble, décidant de rester amis, parce que…c’est mieux, un point c’est tout. Ce soir-là, ils ne savent pas encore qu’ils vont passer les vingt prochaines années à s’adorer par-dessus tout, par se chercher, se détester, se fuir… Une vie passée à se manquer. Comprendront-ils finalement qu’ils sont faits pour être ensemble ?

Inutile de le cacher plus longtemps, Un jour fait partie de mes dernières grosses déceptions cinématographiques. Je pensais, et j’espérais, voir une belle histoire d’amour très belle et très triste à la fois. J’avais envie d’être touchée par une histoire, d’être mélancolique et d’avoir un bon souvenir de ce film. Que nenni.

Un jour, censé être l’histoire d’une très belle romance, s’avère finalement être un film…pas terrible du tout. Déjà, le film se passe sur une longue période temporelle. A priori, rien de bien dramatique sauf que là…les années passent parfois comme des secondes ce qui laisse le spectateur un peu perdu, un peu désemparé. Le concept du film : raconter des anecdotes ayant eu lieu le 15 juillet, uniquement. Le reste de l’année ? On s’en fout. Il n’y aura aucune scène en hiver par exemple, seulement des évènements, années après années, ayant eu lieu le 15 juillet. Du coup, on saute d’année en année et on passe finalement vite de 1988 à 2006… Certaines séquences sont bien trop courtes et nous éloignent de l’histoire plus qu’elles ne nous passionnent. C’est terriblement frustrant. Pas étonnant, finalement, que le film n’ai pas vraiment de cohésion. Il n’y a pas vraiment d’histoire, juste des histoires, des moments de vie qui rendent le film…bien plus long qu’il ne l’est en réalité.

De plus, alors que le film devait être l’histoire d’une romance, il se base plus sur la vie des deux personnages..mais lorsqu’ils sont loin l’un de l’autre. On en finit par oublier qu’on est censé regarder un film d’amour…

Et puis trop de clichés ! La fifille sérieuse qui découvre la vie à Paris, avec un Jean-Pierre beaucoup plus vieux qu’elle et joueur de jazz…. Le mec blasé de la vie, accro à la coke et présentateur de télé qui baise dans tous les sens. Pas de bande son intéressante, pas d’alchimie entre les deux personnages dont les échanges nous laissent froids. C’est trop lisse, trop politiquement correct, trop « déjà vu », sans âme et sans aucun caractère… Le film est clairement raté et ce, même s’il est accompagné d’une très belle affiche.

Pourtant, le dernier quart d’heure du film, bien que mélodramatique à mort, arrive à mettre en place les émotions qu’on aurait aimé ressentir tout au long du film. Le regret, la tristesse, l’horreur du temps qui passe. Tout ça tout ça.

Mais pour nous, comme pour eux, c’est déjà trop tard…

This entry was posted in A voir.

2 comments

    • petiteconne says:

      Je n’ai rien contre elle, il y a quelques long métrages où elle joue que j’ai trouvé très bons mais sa filmographie n’est pas forcément attractive. Mes premiers souvenirs d’elle c’est dans Le diable s’habille en Prada mais le film est encore plus affligeant que le bouquin donc bon… c’est pas forcément le souvenir du siècle… ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge