Un chat un chat

Film français

Date de sortie :25/03/2009

Note : 2/5

Célimène est un écrivain à succès. Celle qui aimerait qu’on l’appelle plutôt Nathalie tente de se lancer dans l’écriture de son troisième roman…mais voilà, elle sèche carrément et il lui ait tout à fait impossible de sortir la moindre histoire de sa tête. Elle est suivie par Anaïs, une jeune khâgneuse de 17 ans,complètement fan, qui lui demande de faire d’elle le sujet de son nouveau roman. Elle lui dérobe son courrier, prend les rendez-vous à sa place, tente de s’incruster dans une vie où elle n’a rien à faire. Un chat un chat, c’est l’histoire de cette rencontre et de la relation entre les deux femmes. Mais ce film raconte aussi l’histoire d’une femme un peu paumée, un peu décalée, qui a du mal à garder le rythme que le reste du monde veut lui imposer. Son appartement est en travaux, elle vit chez sa mère. Elle vient de rompre avec Antoine, mettant alors fin à une relation passionnée. Le vide n’existe pas seulement sur la page blanche…

Voilà tout à fait le genre de film à la française, pseudo intellectuel et prise de tête, qui commence relativement à me saouler. Certains disent que ce film est plein de fraîcheur, plein d’audaces et blablabla. Mais bordel, elle est où l’audace ? Cette histoire d’écrivain en mal d’inspiration, totalement à la rue mais tellement sympathique, c’est assez commun dans ce genre de cinéma. Dans Un chat un chat on a l’impression que la mise en scène, les dialogues, les personnages même tentent de se donner un style sans y arriver complètement. Le spectateur ne sait pas où on cherche à l’emmener,il n’y a pas de vraie histoire, juste des morceaux de vie racontés avec plus ou moins de justesse.

Pourtant petite mention bien à Chiara Mastroianni qui porte littéralement le film sur ses frêles épaules et qui, par moment, nous prouve qu’elle pourra elle aussi, un jour, jouer dans une vraie comédie car elle a un certain potentiel comique que je ne pense pas lui avoir vu dans d’autres films. Par contre, j’ai détesté la jeune actrice qui jouait Anaïs. J’ai trouvé qu’elle jouait plutôt mal et sa gueule ne me plait pas *jugement très personnel et peu argumenté, j’en ai conscience*.

En bref, Un chat un chat est une pseudo comédie à la française, sans doute destinée à nous faire réfléchir sur quelque chose. Mais sur quoi ? On reste sur le bas coté et on regarde s’éloigner et disparaître les personnages sans avoir été séduits (lapsus révélateur, au  brouillon j’avais été « subit » au lieu de « séduits »…), malgré quelques miettes de fantaisie plutôt intéressantes, mais mal exploitées.

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.