Trois films loupés au ciné…mais que j’aurais finalement dû laisser dans l’oubli : Abus de faiblesse/ Le dernier diamant/ Les yeux jaunes des crocodiles

affiche-francaise-abus-de-faiblesse_29b6c92f7122a0a02816bf322e89278b

Abus de faiblesse (12 février 2014)

L’histoire : Maud, réalisatrice, est victime d’une hémorragie cérébrale. A son réveil, la moitié de son corps est mort. Elle restera hémiplégique. Malgré ce coup du sort, elle continue à préparer le tournage de son prochain film et vient justement de rencontrer Vilko, ancien arnaqueur professionnel, qu’elle voit bien dans le rôle principal. Ils se rencontrent, le courant passe et Vilko ne la quitte plus… pour mieux la plumer.

Mon avis : j’ai vu le film puis ensuite, je me suis rendue compte qu’il s’agissait d’un Catherine Breillat. Pour moi, c’était une réalisatrice cantonnée aux films un brin érotiques (j’ai pas dit porno !) tels que Romance, Anatomie de l’enfer ou même Une vieille maîtresse où les scènes de cul sont quand même très présentes et très crues. Dans Abus de faiblesse, pas de sexe, juste une drôle d’histoire de manipulation. Bref, tout ça pour dire que le film a été d’un ennui mortel pour moi. Selon ses rôles et selon mon humeur, j’aime Isabelle Huppert ou la déteste. Cette fois, elle m’a tout simplement agacée au plus haut point. C’était dur ! Quant à Kool Shen : pas mal, mais sans plus. J’attends de le voir dans autre chose.

LE+DERNIER+DIAMANT

Le dernier diamant (30 avril 2014)
L’histoire : Simon est un cambrioleur en liberté surveillée. Julia est experte diamantaire. C’est le Florentin, un diamant mythique qui va les rapprocher mais pour des raisons différentes : le premier veut le voler, la seconde, continuer le travail de sa mère. Julia va donc se retrouver au cœur d’un casse particulièrement astucieux… sa vie va légèrement se compliqué en l’espace de quelques jours.

Mon avis : je ne suis jamais parvenue à vraiment entrer dans ce film que j’ai trouvé extrêmement long. Au cinéma, sa bande annonce ne m’avait pas spécialement attirée malgré les deux têtes d’affiche que j’apprécie beaucoup. J’ai trouvé que la réalisation était très plate, très monotone, hyper classique et donc, hyper chiante. Le film semble vouloir coller à ces polars un peu rétro où il est question de bijoux/pierres précieuses à voler mais comme il ne renouvèle rien, il tombe vite dans le vieillot poussiéreux. Un film qui manque vraiment d’éclat selon moi.

affiche-du-film-les-yeux-jaunes-des-crocodiles-11085992jispy

Les yeux jaunes des crocodiles (9 avril 2014)

L’histoire : deux sœurs. Joséphine et Iris. La première, historienne spécialisée dans le 12ème siècle, est effacée, un peu looseuse, un peu naïve. La seconde, mariée à un homme plein de fric, mondaine, séductrice. Un soir, honteuse de ne rien faire de sa vie, Iris raconte qu’elle écrit un roman sur une femme au moyen âge. Incapable d’écrire la moindre ligne et prise au piège par son mensonge, elle va charger sa frangine (qui s’y connait forcément mieux qu’elle) d’écrire le fameux roman. Iris sera l’image publique, Joséphine, la plume. Il sera un succès ce qui changera inéluctablement leurs relations et même, leurs vies tout entières.

Mon avis : j’ai refusé catégoriquement d’aller voir ce film lors de sa sortie. Puis, récemment, j’ai tenté le coup chez moi, juste comme ça. Il faut dire que je ne suis pas fan de Pancol à la base alors j’ai vu cette adaptation avec un œil assez objectif (sans comparer avec le livre quoi !). Si j’ai à peu près apprécié sa première partie, j’ai vite trouvé que l’histoire trainait en longueur. La mise en scène est paresseuse, le contenu est franchement simpliste et les personnages, super stéréotypés. Là encore un film qui manque de pep’s, de caractère,…de vie !!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge