The resident

Film américain

Date de sortie : ??

Note : 1/5

Une femme médecin, célibataire, vient de s’installer dans un superbe appartement à Brooklyn. Au début, tout semble aller pour le mieux et elle commence à s’habituer à l’environnement, et même à sympathiser avec Max, le propriétaire et le grand-père de ce dernier. Assez rapidement, pourtant, elle commence à déchanter. Elle ne se sent pas en sécurité, a l’impression qu’on l’observe, que quelqu’un la suit et l’épie constamment… Elle commence à paniquer quelque peu…

The resident, selon une source non vérifiée, ne serait pas sorti au cinéma en France mais directement en dvd. Mauvais signe…

Hilary Swank campe le docteur Juliet Dermer, une jeune femme blessée. Récemment trompée par le grand amour de sa vie, elle cherche un nouvel appartement pour commencer une nouvelle vie de célibataire. Quand elle arrive dans l’immeuble où elle posera finalement ses valises, elle découvre un grand appartement rénové, très abordable. Max, le propriétaire, joué par Jeffrey Dean Morgan, est séduisant, sympa…BREF, c’est le pied total. Pourtant, ce Max est-il aussi sympathique qu’il en a vraiment l’air ? Elle va vite le découvrir à ses dépends…Si le scénario paraissait à peu près potable au premier abord, dans les faits, ce film est catastrophique. Déjà, pour un thriller/film d’horreur, on s’attend à un minimum de tension, d’angoisse et de suspens. On pourra les attendre, ils ne viendront pas… Ce film est absolument sans surprises. Tout est déjà vu, et en mieux. Les ficelles sont usées jusqu’à la corde et toutes les scènes censées nous faire peur : prévisibles. Les quelques scènes qui pourraient être « intéressantes » comme le viol ou le meurtre sont passées sous silence et cela tue toute la tension ou les émotions fortes qui pourraient en découler. De plus, on notera beaucoup d’invraisemblances et de scènes qui tournent au ridicule. Ça n’aide pas vraiment à se mettre dans l’ambiance. Au niveau de la mise en scène donc, pas grand-chose à raconter, si ce n’est que c’est sobre et sans caractère. Peut-être qu’avec un peu plus d’originalité et de talent, la pilule serait mieux passée…mais non. Il ne faut rien attendre de ce côté-là non plus.

Jeffrey Dean Morgan, dans ce rôle de propriétaire détraqué et fils de détraqué, ne nous fait pas trembler une seule seconde. Quelque chose cloche. On n’y croit pas. Les scènes Quant à Hilary, on se demande ce qu’elle fout dans un film pareil tant elle en devient nulle, à côté de la plaque. Ses angoisses, des pleurs et le reste ? On a du mal à s’y intéresser. Je ne parlerai même pas du personnage du grand-père, joué par Christopher Lee (Star Wars, Le seigneur des anneaux, Charlie et la chocolatrie,…) qui apparaît cinq minutes en tout à l’écran, qui a deux ou trois répliques toutes nazes. Son personnage paraît vain, ne sert absolument à rien.

Pour conclure, The resident est le film en trop, celui qu’on aurait mieux fait de ne pas voir. Ennui total. On va jusqu’au bout pour la forme mais passé le premier quart d’heure, rien n’a d’intérêt. Aller hop ! direction les oubliettes !

This entry was posted in A voir.

2 comments

  1. petiteconne says:

    Tout à fait. Très étonnant de voir des acteurs relativement connus et appréciés dans une merde pareille… ils devaient avoir besoin de renflouer leurs comptes…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.