Sex friends

Film américain

Date de sortie : 16/02/2011

Note : 2.5/5

Emma et Adam se connaissent depuis longtemps mais n’ont fait que se croiser ponctuellement jusqu’il y a quelques jours. Attirés l’un vers l’autre, ils ont couché ensemble. Pour Emma, les choses sont claires : elle ne veut pas d’une relation, les choses devront en rester là. Adam accepte mais c’est plus fort que lui, il faut qu’il la revoit. Finalement, ils deviendront « sex friends ». Emma pourra appeler Adam quand elle le voudra, elle aura toujours un homme dans son lit tout en restant, elle l’exige, totalement libre. Cependant, gérer une telle relation ne sera pas toujours aussi évident qu’ils le pensaient. Ce qui devait être simple devient de plus en plus compliqué à mesure que les sentiments s’en mêlent…

Sex friends est un film que je qualifierais de « léger ». Pas de grande mise en scène, pas de grands sentiments, pas de grands numéros d’acteurs. Un film sans prétention qui peut se laisser voir un soir de fatigue où l’on a pas envie de se prendre la tête. Il n’y a pas de honte à ça. L’histoire en elle-même est plutôt bon enfant. On nous montre les rapports étranges entre deux jeunes adultes : une future médecin et un assistant sur les tournages de séries. Pas grand-chose en commun si ce n’est quelques souvenirs et une attirance réciproque.

Le choix des acteurs était plutôt bon. Aston Kutcher, abonné à ce type de rôle, voguait élégamment en terrain connu. Il est l’atout « câlinou » du film car on comprend vite que c’est lui qui attends le plus de cette relation. Nathalie Portman (la raison pour laquelle j’ai regardé ce film), incarne Emma, un personnage bien éloigné de celui qu’elle tenait dans le récent Black Swan mais n’en est pas moins crédible (même si on ne peut pas s’empêcher de se demander ce qu’elle fout dans un film pareil… ?). Emma est une fille complexe mais aux fonctionnements plutôt prévisibles : par peur de montrer son côté faible et ses sentiments, elle s’interdit de ressentir la moindre chose. Avouer qu’elle aime Adam serait à peu près équivalent à se couper un pied avec une paire de ciseaux. Le boulot d’Adam va donc être de faire craquer la carapace de la demoiselle. En bref, j’ai trouvé leur couple plutôt convaincant. Le duo fonctionne bien, et c’est déjà ça.

Malheureusement, l’histoire est d’une prévisibilité assez affligeante. Pas de surprises, malgré les embûches et les refus, on sait très bien où l’histoire va nous mener au final : vers une super love story car le cul pur et dur, c’est bien joli, mais faut de l’amour bordel ! Des bisous ! Des mains qui se tiennent et de la tendresse pour illuminer nos écrans ! L’ensemble est donc convenu, banal, et le film d’1h45 parait terriblement long (j’ai regardé l’heure au bout de 37 minutes, effarée de réaliser qu’il restait plus d’une heure…comment allait-on remplir le temps qu’il restait ?). Il fut bien question de remplissage, en effet, et d’une suite de scènes parfois forts sympathiques mais sans réel fil conducteur après réflexion. Oublions également le côté « comédie » dans le soi-disant « comédie romantique » qui définit ce film. On sourit à quelques instants mais on ne se marre pas une fois.

Les amateurs de comédies romantiques trouveront certainement ce film tout à fait sympathique. Pour ma part, j’en ai tellement vu des meilleures (Coup de foudre à Notting Hill me vient subitement en tête, même si les histoires n’ont rien à voir) que je ne peux pas m’empêcher de seulement trouver ça pas mal. J’ai mis quand même la moyenne pour les acteurs principaux, les personnages secondaires (les colocs d’Emma) et aussi parce que malgré tout, le film n’était pas trop mièvre.

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.