Pourquoi tu pleures ?

Sortie : 15/06/2011

Note : 2/5

À quelques jours de franchir le pas, un futur marié se retrouve en proie à ses doutes, à ses questionnements. Lui qui ne choisit jamais rien va devoir faire des choix, et vite ! De toute manière, on ne lui laisse guère le temps de réfléchir tant sa famille, sa belle famille et ses amis lui tournent autour et accaparent chacune de ses minutes. Il n’y a qu’Anna, sa future femme, qui n’a pas montré le bout de son nez depuis plusieurs jours…Elle reste injoignable. Jusqu’à quand ?

Je ne cacherais pas que j’ai dû faire avance rapide dans la dernière demi-heure de ce film tellement j’avais hâte que la fin arrive. Pourtant, je l’avais commencé avec les meilleures intentions au monde. J’imaginais l’histoire, le personnage principal, le scénario comme quelque chose de sympa, pas grandiose, mais sympa. Contemporain.

Le fait est que je me suis ennuyée. Mais vraiment.

Est-ce la faute à Biolay ? Certainement pas. Bien qu’il ne soit pas du genre à articuler quand il parle et si on oublie un instant que ce rôle ressemble un peu au personnage qu’il se donne dans les médias, il est tout à fait convaincant dans ce rôle d’adolescent (très) attardé, qui veut avancer, évoluer mais qui n’arrive pas à être en accord avec son âge (35ans) et les responsabilités que cela est censé induire. Il faut dire qu’il n’est pas forcément aidé par sa future femme, Anna, qui se casse plusieurs jours pour revenir la bouche en cœur et dire que oui, elle est sure d’elle et veut bien l’épouser.

Pas très romantique tout ça. Réaliste, on me dira ? Cynique, peut-être. D’ailleurs la mère du futur marié l’avait bel et bien dit : le plus dur, dans la vie, ce n’est pas de trouver quelqu’un avec qui on pourra s’entendre. Non. Le plus dur, c’est d’avoir la force de rester avec lui. Voilà qui peut résumer le propos du film.

Bien entendu, le film est censé être une comédie et en effet, on rigolera de temps en temps devant quelques répliques et quelques situations plutôt drôles. Mais pas de quoi avoir mal aux zygomatiques.

Pour tout dire, l’histoire n’est pas si mal mais la mise en scène, si brouillonne, nous emmène sans cesse à gauche et à droite. On ne sait plus qui va faire quoi, qui doit aller voir qui, bref c’est un beau bordel qui saoule plus qu’il enthousiaste.

Je mets 2/5 mais seulement pour les personnages et les acteurs. J’ai beaucoup aimé le couple frère/sœur joué par Benjamin Biolay et Emmanuelle Devos qui, à mes yeux, fonctionne tout à fait. Leur mère, jouée par Nicole Garcia, est également monstrueuse d’une gentille cruauté et met un peu de vie dans une histoire soporifique.

Voilà, en conclusion ce film est, du moins pour moi, une grosse déception. Bien que cela soit globalement bien joué, les quelques répliques amusantes, de-ci de là, n’arrivent pas à compenser l’ennui immense que j’ai ressenti et même ma grande indifférence devant les pérégrinations de ce pauvre mec paumé.

Un film inutile et bête à pleurer. Ou presque.

This entry was posted in A voir.

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.