Polisse

Sortie : 19/10/2011
Note : 4/5

Polisse raconte le quotidien des policiers de la Brigade de Protection des Mineurs ou comment ces derniers traquent les pédophiles, les enfants en difficulté et tous délits divers qui mettent en scène, de près ou de loin, des enfants, parfois très jeunes. Et comme un film ne peut évidemment pas seulement parler d’une suite d’arrestations et d’interrogatoires, Polisse met également en scène le quotidien de ces policiers, amis (ou pas) qui vivent des situations pas toujours très faciles à encaisser…Au milieu de tout ça, Mélissa (la réalisatrice elle-même) débarque. Mandatée en tant que photographe, elle va suivre les policiers dans leurs opérations en vue de réaliser un livre de photos sur ces policiers.

Polisse est l’un des meilleurs films que j’ai pu voir ces derniers temps et sans aucun doute le meilleur de la réalisatrice. Il était largement temps qu’elle arrête de se tourner autour du nombril. Polisse est suffisamment intense, suffisamment poignant, attachant et bien foutu pour que j’accroche. Bien sûr, le parti pris du film, autrement dit l’enchaînement de petites séquences rend le film coupable de quelques longueurs. À certains moments, j’aurais bien taillé dans le vif mais généralement, on ne s’ennuie pas.

Le casting déjà… Karin Viard, Karole Rocher, Nicolas Duvauchelle, Marina Fois, Joey Star…Plein de têtes connues qu’on aime voir et revoir au gré de sous intrigues qui viennent (parfois) mettre un peu de légèreté là où tout n’est que lourdeur. Tout le monde joue hyper bien, les scènes sont intenses…rien à dire de ce côté-là. L’hyper réalisme de la réalisation est intéressante, on a vraiment l’impression de se trouver (du moins surtout au début, quand on débarque) dans un reportage made in envoyé spécial ou enquête exclusive. Tout va très vite, tout est morcelé, les visages se succèdent les uns aux autres, tous ont connu des moments et des actes pas très faciles…

J’ai aimé les passages qui mettent en parallèle la vie professionnelle et la vie personnelle de ces policiers, ou comment montrer comment un boulot difficile déteint forcément sur la vie privée et sur ses relations conjugales/familiales. J’ai moins aimé l’enchaînement des affaires policières, cette impression que rien n’est jamais résolu, que c’est un peu de l’abattage (même si c’est un parti pris du film, encore lié à cet hyper réalisme).

J’ai aimé Joey Starr, toujours aussi bon au cinéma. J’ai moins aimé le personnage joué par la réalisatrice. Une fille coincée, un peu godiche, un bourgeoise un peu artiste, un peu bohème…. J’avais tellement envie de lui mettre des baffes dans la gueule…(cela ne tient qu’à moi ! ^^).

J’ai lu que ce film était voyeur, cliché, vide, qu’il cherchait le sensationnel notamment via la mise en scène des enfants. Il est vrai que si on apprend comment se termine le divorce de Nadine, on ne saura jamais ce que deviennent tous ces petits roumains, pas plus que ce que devient ce petit malien que sa mère dépose chez les flics pour qu’il ne dorme plus dans la rue… Je peux le comprendre. Je crois aussi que ce n’est pas le propos du film.

Même si j’ai beaucoup aimé Polisse, il m’a quand même crispé car certains moments sont particulièrement brutaux comme celui de l’accouchement ou la dernière scène du film, un clap de fin plutôt retentissant…L’ensemble des affaires, souvent hyper sordides, ne mettent pas non plus du baume au cœur, ça c’est sûr… Polisse te fout un bon coup de tête dans les dents, mais on reste quand même contents de l’avoir vu !

This entry was posted in A voir.

8 comments

  1. zofia says:

    J’ai vraiment adoré ce film et justement je le trouve original par ce côté « non abouti », on a déjà vu des films policier où le sujet est une enquête, là je crois que ça se rapproche vraiment de la réalité. Je ne l’ai jamais trouvé voyeur ou sensationnel, bien au contraire. C’est du cinéma qui te prend aux tripes, où tu ressens vraiment quelque chose. Quant au personnage de Maïwenn, c’est plus un prétexte qu’autre chose finalement.

    • petiteconne says:

      Oui mais justement, à ton avis, si le personnage de Maïwenn n’avait pas été là, est ce que tu penses que le film n’aurait pas fonctionné pareil ?
      Est elle vraiment indispensable ou too much ?
      Moi j’hésite.

      D’ailleurs, même si j’ai aimé le film je trouve que les passages qui parlent de la vie perso de ce personnage sont finalement hors sujet. Elle n’est pas flic. Elle ne fait pas partie de cet univers. Qu’est ce qu’on s’en fout si elle a des jumelles et qu’elle vit son relation bizarre avec le père de ces dernières ?

      Ce sont juste des idées qui me viennent avec un peu de recul… Mais rien de bien grave.

    • petiteconne says:

      C’est pas faux.

      Je trouve que c’est un film qui touche forcément quand on le voit. Du coup on ne peut qu’aimer sur le moment. Mais quand on commence à réfléchir à certains points, donc à le considérer avec un certain raisonnement, on se rend compte qu’il a des failles…

  2. zofia says:

    Non son personnage n’est ni indispensable ni capital mais il est l’élément qui déclenche le récit. C’est un peu la raison. Et puis c’est vrai que l’histoire avec son copain et tout ça sert un peu à rien, à part donner des informations sur elle, peut-être pour lui donner plus d’importance.
    Par contre pour les têtes connues, je trouve que ça ne ressemble pas à un film choral ou un défilé car Karine Rocher, JoyeStarr ou Emmanuelle Bercot et d’autres ne sont pas non plus hyper connus. Pour moi, il n’y que Karine Viard et Marina Foïs et on les voit dans un registre différend de d’habitude.
    Ce n’est peut-être pas un film parfait mais il prend aux tripes, et personnellement m’a beaucoup marqué.

    • petiteconne says:

      Oui, elle fait office de prétexte mais je sais pas, je l’ai pas aimée dans ce rôle, ça tient sans doute seulement à moi et non pas à sa vraie légitimité… des fois ça se passe « mal » sans raison 🙂

  3. Roodkapje says:

    je m’attendais à prendre une claque en regardait ce film et finalement… je ne sais pas si j’ai aimé ou pas. Oui j’ai passé un bon moment, oui certaines scènes sont dures et malheureusement véridiques.

    Mais je n’ai pas aimé l’histoire d’amour enter Joey Star et Maïwenn qui n’apporte aucun interêt au film.

    On passe 50% du temps dans les histoires personnelles des policier(e)s, même si cela reste un point important cela n’aurait pas du être aussi important dans le film. Peut être y passer moins de temps pour se recentrer sur le thème du film (la vie du service) ?

    Comme j’ai lu beaucoup de très bonnes critiques, je crois que mes attentes étaient peut être trop hautes pour bien apprécier ce film…

    • petiteconne says:

      Je te rejoins sur l’histoire d’amour. La scène où ils vont tous en boite et où ils se rapprochent…. ridicule.

      Pour le reste, les deux points de vue, dont le tien, se défendent. Mais je pense en effet que quand la réputation d’un film le précède de trop près, il surprend souvent dans le mauvais sens. C’est pour ça qu’en général, je lis peu de critique avant de voir un film, limite j’essaie de faire en sorte d’en savoir le moins possible sur l’histoire….Pour y aller en étant neutre. C’est pas toujours possible…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.