Pieds nus sur les limaces

Sortie : 01/12/2010

Note : 2.5/5

C’est l’histoire de deux sœurs. Lily (vit à la campagne, légère, exubérante, fofolle, gaie, fantaisiste) et Clara sa grande sœur (mariée, citadine, sobre, un peu coincée, un peu rigide). Lily vit avec leur mère dans une maison de campagne. Quand sa chère maman décède subitement d’un AVC, Lily se retrouve seule. Clara arrive à la rescousse, pas vraiment sure de pouvoir laisser sa sœur seule dans cette maison. Elle va peu à peu s’installer dans la maison de son enfance, délaissant son mari et reprenant vie aux côtés de sa sœur, incarnation de la liberté.

Pieds nus sur les limaces est un film qui m’a d’abord attirée par son casting. J’ai toujours adoré Ludivinne Sagnier (que je trouve, de plus, super bien roulée) et j’ai appris à aimer à nouveau Diane Kruger (qui m’avait fortement agacée à une époque). Bref. Tout ça s’annonçait plutôt pas mal.

Ludivinne Sagnier joue un rôle étrange. Bien que Lily nous apparaisse comme étant une jeune femme légèrement attardée, elle est loin d’être complètement débile et tu as toujours du mal à te demander si elle est une enfant ou une adulte. Elle rend le personnage très ambigu. Elle vit dans son monde, semble imperméable à l’horreur de la vie et aux préoccupations des personnes de son âge. Insoumise, elle ne rentre dans aucune case et ne tolère pas qu’on lui impose la moindre règle de vie. Elle congèle les chiens, empaille des animaux dans son salon…

Beaucoup plus raisonnable, les pieds sur terre, en l’absence soudaine de sa mère, Clara essaye un moment de rectifier tout cela, d’imposer des règles à sa sœur qui aime notamment batifoler avec des mecs dans une caravane, devenant l’objet consentant d’une tournante qui ne semble pas plus l’effrayer que ça….(« J’ai un corps, c’est pour m’en servir ! »).

Mais Pieds nus sur les limaces, même s’il se passe au soleil, dans une campagne verdoyante qui te donne envie de te coucher dans l’herbe, est un film sur le deuil. Celui de deux sœurs désemparées. C’est l’histoire d’une relation fraternelle qui reprend vie et qui se fortifie dans l’épreuve. L’histoire de deux sœurs différentes mais qui s’adorent et qui se suffiraient, du moins à la fin du film, presque à elles-mêmes. C’est aussi l’histoire d’une renaissance, celle de Clara qui trouve dans Lily la force nécessaire pour évoluer.

Pourtant, le souci terrible, avec Pieds nus sur les limaces, c’est qu’il a bien trop de longueurs. Voilà, il fait un peu moins de 2heures et au bout d’une heure c’est bon, c’est parti, tu t’ennuies ! Les quarante huit prochaines minutes vont te sembler longues longues longues !

This entry was posted in A voir.

One comment

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.