Mes films cultes n°9 : Le journal de Bridget Jones

La première fois que j’ai entendu parler de Bridget Jones, c’était en 2001, en classe de 1ère L car certaines filles le lisaient et ne pouvaient pas s’empêcher de glousser en chœur. Malgré un certain agacement pour mon côté « mouton », j’ai moi aussi lu le livre.

Et j’ai adoré le premier tome.

Puis le film est sorti (2001). Je ne l’ai pas vu au ciné, mais au moment de sa sortie dvd et je l’ai adoré aussi. Depuis, je ne sais pas combien de fois j’ai pu lire le livre et voir le film, mais cela doit être légèrement excessif ! Le second film m’a, par contre, beaucoup moins plu (le scénario est beaucoup plus bancal, beaucoup moins intéressant et Bridget n’est plus pulpeuse mais complètement bouffie…).

bridget-jones-l-age-de-raison-2460172_1713

Mais revenons à nos moutons, soit : le premier film !

Quand j’ai découvert Bridget, j’avais 16 ans donc j’étais bien loin de toutes ses considérations de nouvelle trentenaire. D’ailleurs, je ne comprenais pas trop pourquoi notre héroïne voulait à tous prix se caser, ni pourquoi elle avait peur de finir seule (après tout, elle avait 30 ans ce qui n’est pas si vieux !)… J’avais d’autres problèmes, d’autres centres d’intérêt.

Malgré mon décalage d’âge avec Bridget, j’ai vite adoré son univers, son humour, ses rêves et… sa grande spontanéité. Cela en faisait la bonne copine idéale avec laquelle on avait envie de sortir le vendredi soir pour boire des litres de Chardonnay (même si j’ai découvert plus tard que je n’aimais pas ce vin là !). Renée Zellweger l’incarne avec un grand naturel, tellement de naturel que JAMAIS je n’ai imaginé un autre visage ou une autre démarche à Bridget. L’actrice et le personnage ne font finalement qu’un et ce, pour toujours !

bridget-jones-diary

Mais bien sûr, en dehors des crises personnelles et de la recherche du poids idéal, Le journal de Bridget Jones parle avant tout des amours de notre célibattante. Coincée entre deux hommes, elle a finalement pas mal de chance dans la vie (je trouve) car malgré sa maladresse, ce ne sont pas les plus moches qui lui tournent autour !!!

Si aujourd’hui je préfère largement Colin Firth à Hugh Grant, quand j’étais plus jeune, c’était le contraire. Hugh me semblait ultra sexy et Colin,…peut-être un brin trop classique et trop rigide mais cela tient évidemment au caractère de son personnage, souvent tout en retenue.

DARCY

Souvent copié mais à mon sens, jamais égalé, l’univers de Bridget Jones m’a toujours beaucoup parlé et fait rire. C’est typiquement le genre de film réconfortant que tu as envie de voir un dimanche après midi d’hiver ou quand tu n’as pas spécialement le moral. Moi qui ne suis pas vraiment fan de comédies (quoique les comédies britanniques me plaisent souvent, à vrai dire), j’aime toujours voir et revoir cette histoire qui se termine BIEN ! Pas de mauvaise surprise !

Malgré quelques craintes et le sentiment que je ne serais qu’à moitié convaincue, j’ai quand même envie de voir le Bridget Jones 3 actuellement en tournage… ne serait-ce que pour retrouver les personnages !

7 comments

    • Audrey says:

      Tu penses qu’on a le droit de relire des livres qu’on a déjà lu pour le challenge ? Par que dans ce cas, je me relirai bien le premier volume… ça fait un bail que je ne l’ai pas lu et un long moment que je veux le relire !

  1. sanasan says:

    J’étais à l’université quand j’ai découvert Bridget comme toi c’était après l’avoir vu chez une copine… Depuis il fait parti de mes films et livres cultes! Vu et revu et relu je ne sais combien de fois sans jamais me lasser 🙂 Forever Bridget!!!! 😉
    sanasan Articles récents…Dans ma PAL…My Profile

    • Audrey says:

      Après réflexion, je me dis qu’une lecture est une lecture et que je pourrais très bien le relire pour le challenge si ça me chante ! Le seul truc c’est qu’il ne faudrait pas que ça t’agace que je lise la même chose que toi pour novembre !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge