Mes films cultes 5 : Sofia Coppola à l’honneur avec Virgin suicides – Lost in translation – Marie-Antoinette

73368_MVRMIV1AJ5IFRIHNV1KQR4DHFTHK3G_affiche_de_film_virgin_suicide_H175353_L1836540643321

Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas d’un film culte que je vais vous parler en ce début juin, mais de 3. Bien sûr, ils n’ont pas été choisis au hasard et ont tous un point commun entre eux, et pas des moindres puisqu’ils ont été réalisés par la même personne : Sofia Coppola, bien entendu !

Si Lost in translation est bien évidemment mon préféré (je n’ose plus compter le nombre de visionnages), il est suivi de près par Virgin Suicides (que j’ai eu la chance de revoir au cinéma il y a quelques temps, lors d’une séance spéciale)…et d’un peu plus loin par Marie-Antoinette. J’ai aimé et revu les 3 plusieurs fois mais les 2 premiers ont exercé une forte fascination sur moi, un sentiment dont je ne suis toujours pas libérée.

Quand Virgin Suicides est sorti au ciné, en 2000, j’étais au début du lycée et je n’avais guère la possibilité d’aller souvent au cinéma.  Plus tard, j’ai enfin pu le voir sous la forme d’un dvd de location et pendant les 2 jours de location, j’ai dû le regarder 3 fois (au grand désespoir de ma mère qui n’avait pas été des plus compréhensives).

the-virgin-suicides-kirsten-dunst-188958_1020_576

L’histoire était si mélancolique, si morbide et romantique à la fois, les images si belles, Kirsten Dunst était magnifique,  Josh Hartnett craquant malgré sa coupe de cheveux pourrie et la BO était juste à tomber… Comment ne pas craquer à 15 ans ? J’ai d’ailleurs pris la peine de lire le bouquin de Jeffrey Eugenides plusieurs fois à cette époque. Pour une fois, le film est si bon qu’il dépasse totalement le livre dont il est l’adaptation. (D’ailleurs, je réalise que je n’ai pas vu ce livre depuis un bail dans ma bibliothèque… Encore un bouquin prêté et jamais rendu !).

En 2004, j’étais à la fac et Lost in Translation m’a tout simplement rendue folle folle folle ! J’étais déjà complètement tarée du Japon et je n’avais qu’une envie : me retrouver à Tokyo comme Charlotte ! Moins de 10 ans plus tard, j’allais enfin mettre les pieds à Shibuya mais je ne le savais évidemment pas encore…. Malgré de très nombreux visionnages, Lost in Translation reste un film sublime à mes yeux, un film aérien, presque onirique… qui capte la magie d’un voyage à l’étranger et d’une rencontre magnifique…parce qu’éphémère.

Scarlett Johansson - Lost In TranslationLà encore, j’ai eu un gros coup de cœur pour la BO, pour les images du Japon mais surtout pour les deux personnages principaux avec leur relation qui ne ressemble ni à une amitié, ni à une histoire d’amour. La fin du film est tout simplement parfaite… Je ne m’en lasserai jamais !!! (j’ai perdu le dvd (un mystère de fou!) mais j’ai racheté le bluray).

En 2006 est sorti Marie-Antoinette. Autant vous dire que j’étais au taquet ! D’autant plus que je suis absolument passionnée par les rois et les reines de France (mais attention, je n’ai pas dit que j’étais une pro capable de vous faire un cours d’Histoire, loin de là !!). Sur le moment, j’ai pourtant été un peu déçue par ce film car je l’ai trouvé beaucoup moins bien que les premiers… On retrouve certains des thèmes chers à la réalisatrice (l’ennui, la jeunesse (dorée)) mais il est plus difficile de s’identifier à une reine qu’à Charlotte ou Lux, par exemple. En somme, le film m’a semblé moins personnel et moins touchant. Néanmoins, il reste d’une grande beauté esthétique. On doit forcément souligner le talent de la réalisatrice qui a réussi à dynamiser le genre du film historique avec une BO très pop rock et des petits anachronismes qui font sourire (comment oublier la paire de Converses de la reine que l’on aperçoit rapidos dans son dressing ?).

Marie Antoinette

Virgin Suicides, Lost in Translation et Marie-Antoinette ont plus que jamais leur place dans cette catégorie car ils sont et resteront des films qui me tiennent à cœur. Je sais très bien qu’ils ne sont pas sans défauts pour d’autres mais ils ont toutes les qualités pour me plaire ! La preuve : écrire sur ces derniers me donne immédiatement l’envie de les revoir encore une fois !!!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge