Mes films cultes 4 : Donnie Darko, de Richard Kelly

Sauf erreur (ou oubli) de ma part, personne ne m’a jamais demandé pourquoi mon blog s’appelait « Cellardoor ». Peut-être que mes lecteurs sont peu curieux ou alors qu’ils ont tous immédiatement saisi la référence au film Donnie Darko, une référence qui rend toute question superflue. Si cela vous échappe,  rappelez-vous :  juste avant de quitter l’établissement, Donnie et Ms. Karen Pomeroy (jouée par Drew Barrymore) ont une conversation au sujet du mot « cellardoor » que la prof a écrit au tableau. Elle explique notamment que, selon certains linguistes, cellardoor serait l’un des plus beaux mots de la langue anglaise. Bien sûr, derrière ce mot, il y a également un indice crucial pour Donnie. Mais ça, on le voit plus tard dans le film.

cellar doorJ’avais dans l’idée de consacrer mon 4ème article spécial films cultes à Donnie Darko, un long métrage sorti en 2002 et qui mérite LARGEMENT sa place dans une telle catégorie (même si je n’avais pas forcément pensé à lui au début). Donnie Darko, c’est vraiment le genre de film qui te marque quand tu le regardes pour la première fois, le film qu’il faut avoir vu, qu’on l’aime ou pas… J’ai d’ailleurs encore beaucoup de mal à comprendre comment des gens de mon âge ou de ma génération peuvent être passés à côté…

1366054975_donnie-darko-8Néanmoins, moi même je n’ai pas vu Donnie Darko au cinéma. C’est mon père qui nous avait loué le dvd à l’époque de sa sortie. Je me souviens très bien du soir où nous l’avons regardé car ce film a un final si magistral et surprenant qu’il rend son premier visionnage inoubliable. Depuis, je l’ai revu une poignée de fois, à distance raisonnable dans le temps.

Donnie Darko, c’est l’histoire de Donnie Darko (naaaan c’est pas vrai ????) , un adolescent un peu perturbé. Intelligent mais totalement à part, il a une imagination très riche et a pour ami imaginaire un certain Franck. Alors que Donnie vient de survivre, par miracle, à un accident, Franck lui  annonce que la fin du monde aura lieu dans 28 jours, 6 heures, 42 minutes et 12 secondes et lui propose un marché.

Donnie-Darko

Difficile de ranger Donnie Darko dans un genre puisqu’il mêle les registres : satire sociale, film d’horreur, film fantastique, film initiatique (avec la vie de famille/la vie amoureuse d’un ado)… mais c’est finalement ça qui fait son originalité. Les ruptures de ton, le flottement constant entre les délires paranoïaques de Donnie et la réalité floutent l’histoire qui gagne en opacité. Certaines images sont marquantes comme celle de Donnie face au miroir de sa salle de bains ou dans le cinéma, entre sa petite amie (jouée par Jena Malone) et le dénommé Franck… L’ensemble, bizarre, mystérieux et attachant à la fois (comme le personnage de Donnie), est porté par une BO idéale.

you-won-cannes-donnie-darko

Sur le net, on trouve beaucoup de sites qui ont pris la peine de reprendre le film en détail pour l’expliquer et surtout, pour disserter sur sa fin qui laisse pantois. C’est un peu comme Mulholland Drive : le film est génial mais il torture l’esprit et c’est rien de le dire ! Bref, il est souvent question de plusieurs univers et d’un passage spatio-temporel. Pour le reste, je vous laisse enquêter par vous même ! Donnie étant diagnostiqué comme schizophrène paranoïde, les interprétations peuvent varier. A vous de voir si vous êtes rationnel ou plus spirituel !

Bref, on peut voir en Donnie Darko un film sur la destinée ou sur les voyages dans le temps mais bon, si on dépasse le côté « prise de tête » qui ne l’est finalement pas tant que ça, on peut se concentrer sur  l’enchaînement des scènes, sur l’ambiance mélancolique et sur les différents personnages, tous très bien écrits. Voilà donc un film à voir et à revoir.

4 comments

  1. Zofia says:

    Je crois que c’est le premier film avec Jake Gyllenhaal que j’ai du voir et tu parles d’une claque !
    En fait je crois que j’ai envie de l’acheter en dvd, il le mérite. Et je crois qu’il faudrait que je le revois encore une fois 😉
    Pour Mulholland Drive, je me souviens avoir vu un reportage après le film (sur Canal +), génial et qui expliquait super bien le film.
    Zofia Articles récents…Vu, Lu, EntenduMy Profile

    • Audrey says:

      Mulholland Drive j’ai jamaiiiiiiiiiiiis rien compris ! Mais il faut dire que je ne l’ai vu qu’une fois et il y a longtemps (début de la fac).

      Oui Donnie Darko ça fait partie des dvd à avoir chez soi !

    • Audrey says:

      Faudrait surtout que je revois le film avant parce que je n’en ai que quelques souvenirs. Mais si je le fais, je tenterai de trouver ce fameux docu ! C’était long ?

Répondre à Zofia Annuler la réponse.

CommentLuv badge