Mes films cultes 3 : Les quatre filles du docteur March, par Gillian Armstrong

affiche_Quatre_filles_du_docteur_March_1994_3

Tous les grands classiques de la littérature ont fait l’objet de maintes et maintes adaptations cinématographiques. Les quatre filles du docteur March (écrit par Louisa May Alcott en 1868) n’échappe pas à la règle. Dans ma vie, j’ai vu une seule version de cette histoire, celle de Gillian Armstrong, sortie au cours de l’année 1995. Une magnifique réalisation, des décors soignés et un casting de premier choix a permis de la rendre agréable à voir et à revoir. Côté casting, on peut notamment citer Winona Ryder (que j’adorais à l’époque et pendant des années encore), Claire Danes (pour qui j’ai toujours eu un gros faible), Kirsten Dunst (toute petite dans ce film!), Christian Bale et Susan Sarandon.

4-filles-du-docteur-march-1994-2-g

L’histoire, vous la connaissez sans doute : nous sommes aux États-Unis, en pleine guerre de Sécession. Le père des 4 filles s’est engagé en tant qu’aumônier, laissant sa petite famille sous la protection de sa femme. Les temps sont durs pour Meg, Jo, Beth et Amy car leur famille, jadis aisée, est devenue très modeste. Leur condition ne les empêche pas de répandre la bonne humeur autour d’elles et d’aider les plus pauvres et plus malheureux.

 4-filles-du-docteur-march-1994-4-gQuand l’ai-je vu pour la première fois ? Et bien… sans doute vers 96-97. Mon père avait loué la VHS dans la galerie marchande de notre centre commercial habituel. J’ai tout de suite adoré ce film et de temps en temps, il me louait à nouveau la cassette pour que je puisse le revoir seule. Puis un jour : mauvaise nouvelle ! La VHS en question, trop vieille pour la location et un peu abîmée, avait été mise à la poubelle. J’ai fait une mini dépression et quand, des années plus tard, j’ai enfin pu acheter le dvd, j’étais super contente ! Depuis cette époque, je l’ai revu plusieurs fois. C’est un des films que j’aime voir en hiver, à la période Noel.

Bien sûr, étant ado, j’ai lu plusieurs fois Les 4 filles du docteur March mais jamais la suite (Le docteur March marie ses filles, ou un truc du genre). Donc j’ai toujours cru que le film avait pris des libertés avec l’histoire originelle pour conclure le tout. Je crois comprendre que le voyage en Europe d’Amy et tout le reste a été écrit noir sur blanc par l’auteur. De ce fait, on peut dire que, si elle condense deux courts romans en seulement deux heures de films, cette version reste très proche et très respectueuse des œuvres de Louisa May Alcott.

Heureusement, le film est quand même beaucoup moins moralisateur que le premier livre qui est quand même très religieux dans le sens « suivons les enseignements de dieu pour être une meilleure personne ». Quant au contexte historique, il reste quand même assez lointain. Les 4 filles ont des soucis au quotidien mais des combats, on ne verra jamais rien. La guerre est réelle mais complètement virtuelle pour ceux qui sont restés en ville.

16428406

Bien sûr, Les quatre filles du docteur March ne serait rien dans le duo Jo/Laurie, autant de moments de complicité qui ne déboucheront pourtant pas sur l’histoire d’amour que l’on attendait. Le parcours de Jo (ma préférée) est certainement le plus touchant et le plus émouvant puisqu’il nous permet de suivre l’émancipation d’une femme qui souhaite avant tout être indépendante et vivre de sa passion : l’écriture.

qpb6ovb0s20jjQE9dfBQTJ9cbmEBref, tout ça pour vous dire que cette adaptation de Little Women (titre original) m’a rendue complètement dingue à l’époque. Les personnages, les actrices, la si belle BO.. Aujourd’hui encore, une parcelle de mon cerveau frétille joyeusement sous mon crâne quand je croise une image tirée du film. Je le revois de temps en temps, toujours avec la même émotion. Je trouve qu’il n’a pas si mal vieilli mais quand on aime, on est pas forcément objectif !

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge