Mes 10 films préférés – année 2013

Cette année encore, j’aurais vu des dizaines de films. Certains ont été de bonnes surprises, d’autres des déceptions. Certains ont déjà été oubliés. D’autres mériteront d’être revus dans les mois à venir. Voici mes dix films préférés, pas forcément dans l’ordre…

Electrick children. C’est sans aucun doute mon film préféré de l’année et il n’a malheureusement pas eu le succès et la diffusion qu’il mérite (et ça m’énerve !!). J’ai adoré l’histoire, les acteurs, la BO… Rien à dire pour ce premier film !

Django Unchained. Parce que c’est Tarantino et parce que ce film est absolument réussi du début à la fin. Ça a été un grand plaisir de retrouver mon réalisateur préféré sous son meilleur jour.

Prisoners. J’ai été marquée par ce thriller long mais magnifiquement mené par les acteurs principaux. Il reste un très bon souvenir malgré la noirceur de son intrigue.

Blue jasmine. Le dernier Woody Allen est vraiment une réussite et je n’aurai jamais autant apprécié Cate Blanchett au cinéma.

Casse-tête chinois. Parce que j’aime Klapisch et que j’ai vraiment passé un bon moment. Pas forcément un film inoubliable mais un grand évènement pour moi.

Mobile home. Là encore, pas forcément un film très connu mais une belle histoire sur l’amitié et les rêves de jeunesse qu’on oublie et qu’on cherche à réanimer, en vain. Les deux acteurs, Arthur Dupont et Guillaume Gouix, font partie des mes chouchous de l’année 2013.

Gravity. Ce film sans précédent m’a tout simplement bluffée. Qu’importent les faiblesses du scénario ou l’interprétation des acteurs, aucun film ne peut lui être comparé et il est précieux pour cette raison.

Blackbird. Ce film canadien est sorti dans l’indifférence générale (du moins j’ai l’impression puisque je n’ai pu en parler avec personne) mais il est vraiment intéressant.

Les hauts de hurlevent. Je suis extrêmement fan d’Emilie Brönte et de son célèbre roman. J’avais envie de voir une belle adaptation et même si celle-ci est extrêmement austère et n’atteint pas l’intensité du roman, elle m’a satisfait sous bien des aspects.

Un monde sans femmes. Parce que ce court métrage à la fois drôle et mélancolique est intéressant grâce à sa subtilité et à ses personnages. J’ai hâte de voir le premier long métrage du réalisateur qui risque d’être encore meilleur.

This entry was posted in A voir.

2 comments

  1. Audrey says:

    Oui c’est vrai !

    En même, tu mets Alabama Monroe et La vie d’Adèle dans ton top 10, si je me trompe pas. Je voulais les voir mais j’ai pas eu l’occasion. Je pense qu’ils auraient été présents dans ma liste, sinon !

    Par contre, Mobile home est un film de 2012. Mais je l’ai vu en 2013 et l’ai donc mis dans ma sélection !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge