Les marches du pouvoir

Sortie :26/10/2011

Note : 3/5


Stephen Meyers est le conseiller de campagne du gouverneur Morris. Jeune, mais expérimenté et motivé, Stephen a un seul but : faire en sorte que Morris accède à la présidence. Pour cela, il est prêt à s’engager totalement, lui, l’homme de l’ombre, mais à toujours rester droit et honnête pour arriver à ses fins. Pourtant, on ne va pas lui faire de cadeaux et de coups tordus en situations délicates, Stephen va vite comprendre que pour survivre dans un monde pareil, il faut en suivre les us et coutumes et ce, même si cela déroge à ses règles de conduite habituelles.

Les marches du pouvoir, ou comment un homme doué, mais idéaliste, va se trouver transformé suite à une série de manipulations…Bon, j’avoue. Je n’aime pas trop les films qui parlent de politique. Déjà, parce que la politique m’ennuie, en général. Je n’ai pas honte de le dire. Si j’ai certaines idées sur certains sujets, si je suis plutôt tentée par tel parti, toute la mascarade qu’il y a derrière me laisse de marbre. Alors retrouver cet univers au cinéma…Mouais.

Si j’ai bien voulu voir Les marches du pouvoir, c’est avant tout pour son casting. Pour Ryan Gosling, plus particulièrement mais également pour Clooney qui, contre toute attente, ne réalise pas de si mauvais films que ça, au contraire. J’aime aussi beaucoup Evan rachel wood et j’ai apprécié de la retrouver dans le rôle de Molly, une jeune stagiaire fragile, happée par les roues du système.

Si j’ai apprécié ce film c’est parce que finalement, le monde politique n’est présent qu’en toile de fond. Il n’est finalement qu’un (bon) prétexte pour donner à voir les réactions humaines et la complexité de ces dernières face au pouvoir et à la morale. Si aucun jugement n’est jamais porté sur les personnages, ces derniers évoluent souvent à la frontière du politiquement correct…Bref, ce film plutôt réaliste nous montre les rouages d’un système (corruption, manipulation, abus de pouvoir, mensonges, opportunisme…), rouage que l’on peut illustrer soi-même avec quelques exemples piochés de-ci, de là, dans le monde politique actuel.

Si les personnages et leurs relations au cœur de la campagne sont tout à fait convaincants et crédibles, j’ai trouvé le début du film très plat. En gros, il met énormément de temps à démarrer selon moi. Difficile de s’intéresser aux personnages dans les premières minutes. La réalisation, bien trop classique et lisse, m’a également déçue et si elle colle sans doute au sujet évoqué, elle m’a semblé être un parti pris plutôt facile. Quant à Clooney..s’il se donne le rôle central, celui de Morris, il reste mystérieux et impalpable.

Bref, rien de bien nouveau dans Les marches du pouvoir. Ces histoires de loyauté bafouée, de scandale sexuel et de bons sentiments piétinés par le pouvoir…on les a déjà vu ailleurs.

Au final, même si je l’ai quand même regardé avec plaisir, Les marches du pouvoir m’a un peu déçue. J’en avais tellement entendu parler, on m’avait tellement dit qu’il était génial…Je m’attendais à quelque chose de plus marquant… Cela reste, bien entendu, un film très correct, porté par un casting d’exception.

This entry was posted in A voir.

8 comments

  1. aurore says:

    Oui, il est long à démarrer, et on a un peu de mal à s’y retrouver dans les personnages au début. Mais je trouve k’il est très ben réalisé et nous donne encore un bel aperçu de l’acteur k’est en train de devenr Gossling !

    • petiteconne says:

      C’est sur que cette année, entre le merveilleux Drive, le sympa Crazy stupid love et le sérieux Les marches du pouvoir, on a bouffé du Ryan à toutes les sauces mais c’est pas du tout écœurant ^^

      Pour ce qui est de pas se retrouver dans les personnages, mon copain arrêtait pas de me dire « Mais ils parlent de qui, en fait ? ». ^^

  2. Clownface says:

    J’ai beaucoup aimé pour ma part. Certes, film assez lent (tellement que la personne qui m’accompagnait s’est endormie) et très sobre dans sa mise en scène ou sa réalisation, mais ça m’a semblé adapter à l’histoire. Et la transformation du personnage principal est saisissante. Après, que tu ais été déçu, ça peut se comprendre, ça arrive souvent avec les films que tout le monde qualifie trop vite de « génial ».

    • petiteconne says:

      Oui voilà, le seul intérêt du film c’est le passage d’un pôle à un autre. Au bout d’un moment, quand le complot prend réellement forme et que Stephen se démène pour se démerder, là c’est intéressant. ça m’a beaucoup plus plu à partir de ce moment là.
      JS a pas vraiment aimé pour sa part. Enfin, il a trouvé le temps long…

  3. zofia says:

    Oui j’ai bien aimé aussi, c’est sur la politique mais ça ne parle pas vraiment de politique, plus d’un milieu très fermé. Tous les acteurs sont très bons (et puis j’aime assez l’affiche). Quant à Ryan, je l’ai en plus vu dans Love and Secrets avec Kristen Dunst directement sorti en dvd ^^

    • petiteconne says:

      Moi aussi je l’ai vu. Je croyais en avoir parlé ici mais en fait, j’ai du le voir pendant les 5 ou 6 mois où j’avais complètement lâché le blog. Sauf que moi je l’ai vu avec le titre « All good things ». Mais c’est bien le même ! ^^

  4. zofia says:

    Oui c’est le même ! d’ailleurs, je trouve ça ridicule d’avoir changé le titre anglais pour en mettre un en anglais… All good things aurait très bien fait l’affaire aussi. Comment l’as-tu trouvé ? personnellement, j’ai beaucoup aimé mais j’aimerais savoir pourquoi Ryan Gosling le renie…

    • petiteconne says:

      Oui c’est vrai que je vois pas l’intérêt de changer le titre comme ça… :-/

      Sinon pour le film, j’ai aimé mais pas adoré non plus.
      Je crois que je l’avais trouvé un peu trop long, qu’il y avait trop de longueurs à un certain moment. Notamment la première partie, qui nous montre à quel point les deux personnages vivent une super histoire d’amour..La vraie intrigue arrive bien trop tard à mon gout. Du coup, un peu d’ennui.

      Je pense que Ryan a un peu honte du flop du film. Non ?
      Apparemment comme c’est inspiré d’une histoire vraie et non résolue (si je me trompe pas) y a des soucis avec des histoires d’avocat… Bref, un film délicat apparemment. Qui n’a pas beaucoup été distribué. Ce qui est étonnant vu le casting, d’ailleurs.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.