Les clefs de bagnole

Film français

Date de sortie : 10/12/2003

Note : 3/5

Dès l’affiche, Laurent Baffie nous prévient : « N’y allez pas, c’est une merde ! » et les premières minutes du film, retraçant les étapes par lesquelles doit passer tout scénario (recherche de producteur, du casting…) sont là pour appuyer ce jugement  car, ce film, personne n’y croit et Baffie se fait refouler partout et par tous. Pourtant, lui, il y croit à son histoire de mec qui, un beau matin, ne trouvant pas ses clefs de voiture (qu’il met toujours dans une poche de pantalon) décide de partir à leur recherche ce qui l’entraîne dans une succession d’aventures. Quand, enfin, le générique du film apparaît à l’écran, on comprend que, tant bien que mal, il a mené son projet à terme.

Il me semble plutôt difficile de faire la critique d’un film plutôt hors normes. Baffie bouslcule les codes du cinéma et décide d’en faire ce qu’il veut, montrant au passage tout le côté factice d’un film et de l’industrie du cinéma en général, rien n’est vrai, tout est truqué (mais ça,on le savait déjà ma foi). Pour aimer ce film, il faut à tout prix éviter de le prendre au premier degré, ce qui serait une erreur fatale et bien dommage. À mes yeux, Les clefs de bagnole est une mise en abîme, un film qui parle des coulisses du cinéma, des trucs, des recettes qui font un long-métrage. Les apparitions furtives de stars telles Sophie Marceau, Edouard Baer et cie (dont Gérard Depardieu en fromager) sont assez amusantes. Marrant ? Oui, ce film l’est. Original ? Oui. Bouleversant ? Non, pas du tout. Cette œuvre vous arrachera évidemment un sourire de temps en temps, personnellement j’ai été séduite par sa fantaisie (la porte d’appartement qui donne directement sur la plage, le chien en pâte à modeler,…) et par cet humour bien particulier qui me parle mais, malheureusement, au bout de 1 heure, j’ai commencé à m’en lasser un peu. Je préfère quand même les films plus classiques. J’ai trouvé que Les clefs de bagnole était parfois bancal, avec quelques temps morts. Voilà, à force de ne pas se prendre au sérieux, à force de nous dire « je suis libre de faire ce que je veux et je vais faire tout et n’importe quoi », Baffie emmerde un peu.

Les clefs de bagnole est un film qui ne vole pas bien haut, malgré une bonne dose d’autodérision. L’avalanche de gags et de fantaisies peineront bien à retenir notre attention jusqu’à la fin. Malgré tout, je ne regrette pas d’avoir vu cette grosse blague, ce film absurde, car il a quand même quelque chose de réjouissant. Bref, c’est à voir une fois.

This entry was posted in A voir.

2 comments

  1. Aurore says:

    « À mes yeux, Les clefs de bagnole est une mise en abîme, un film qui parle des coulisses du cinéma, des trucs, des recettes qui font un long-métrage » .. Oui, il y a de ça ! Et surtout une envie de dire qsue le cinéma c’est pas obligé d’être sérieu. Que oui, on peut faire un film sans avoir d’histoire à raconter.
    Pr moi, ce film qui a failli le plomber financièrement, c’est du culte !!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge