Critique Les amours imaginaires, Xavier Dolan

23441_big

Résumé

L’histoire et simple, Francis et Marie, deux amis de longue date, tombent amoureux de la même personne, Nicolas. Nicolas est beau, insouciant, sympa et passe de plus en plus de temps avec les deux amis. Si au départ tout allait bien, ce bel équilibre finit par se casser la figure car, Francis et Marie, rivaux et jaloux, ne supportent pas la présence de l’autre auprès de Nicolas. L’un comme l’autre, ils passent leur temps à chercher des signes chez Nicolas, des signes de l’amour qu’il pourrait éprouver pour eux, et interprètent chaque geste de ce dernier.

les-amours-imaginaires-6

Mon avis

La première fois que j’ai vu Les amours imaginaires, j’ai beaucoup aimé. Les acteurs, la musique, l’histoire… mais je me souviens avoir été pas mal peinée par ce que j’appelais alors « de terribles longueurs ». Derrière moi, j’avais déjà un long passé de regardeuse-de-films (j’aime pas dire « cinéphile », je trouve que ça manque sacrément de modestie, ça fait genre « Le ciné, ça m’connait » alors qu’en vrai, j’ai pas vraiment de connaissances, je peux pas te faire de longs discours sur tel ou tel réalisateur et surtout, j’ai pas le vocabulaire) mais je n’étais pas vraiment habituée à ce genre de ciné avec des gros plans, des ralentis, des machins et des trucs… Je trouvais que ce cinéma avait quelque chose de maniéré.

Puis je l’ai vu une seconde et une troisième fois. Non pas que j’ai fait un bug dessus ou alors que que je m’ennuie au point de voir et revoir les mêmes films mais j’avais ENVIE de le revoir… Et plus je le vois, mieux je le connais et plus je l’aime.

Les-amours-imaginaires-24

Je l’aime parce que déjà, Dolan joue dedans et que forcément… ça apporte un plus non négligeable au film. J’aime aussi son thème. Ces fameuses « amours imaginaires », qui n’en a pas vécu ? Parce qu’il y a Monia Chokri et que j’adore Monia Chokri. Parce que les personnages sont attachants, parce que l’histoire de ce drôle de triangle amoureux est à la fois drôle et pathétique et cruelle. Parce que les dialogues sont terriblement écrits, drôles. Parce qu’il y une super BO. Parce que c’est québécois et que l’accent québécois, c’est cool. Parce qu’esthétiquement, le film est très soigné, des costumes aux décors…

Dommage que d’un point de scénaristique, le film soit un peu léger. Il y a un certain vide artistique qu’au bout d’un moment, la musique et les dialogues percutants ne parviennent plus à cacher, du moins à mon sens. Dommage que la relation entre les deux amis ne soit pas plus poussée, plus développée. Dommage aussi ce final… On peut le trouver drôle, moi je le trouve navrant car il montre que les deux personnages n’ont pas évolué d’un poil.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.