Le chat du rabbin

Film français

Date de sortie : 01/06/2011

Note : 4/5

Nous sommes à Alger dans les années 20. Sfar, le rabbin, vit avec sa fille Zlabya. Zlabya a un chat qu’elle adore et qui, en retour, est fou d’elle. Ce chat n’a pas de nom. C’est juste « le chat du rabbin ». Un jour, sans savoir vraiment pourquoi, le chat se met à parler. La première chose qui sort de sa bouche est un mensonge. Découragé, le rabbin l’écarte de sa fille car il craint qu’il n’ait une mauvaise influence sur lui. Mais le chat ne l’entend pas de cette oreille. Pour être toléré, il est prêt à tout, à devenir juif, à faire sa bar mitsva. Le rabbin commence donc à lui donner des cours de religion. Mais l’histoire ne s’arrête pas là.

Je ne connaissais pas les BD du même nom, de Joann Sfar (même si je me souvenais qu’il avait réalisé Gainsbourg, vie héroïque que j’avais beaucoup aimé). Je suis donc arrivée à la séance sans vraiment savoir de quoi cela allait parler, si ce n’est que j’avais vu au préalable la bande-annonce qui m’avait terriblement enthousiasmée. D’un autre côté, je ne suis pas très calée niveau religions et j’avais peur d’être un peu paumée, de trouver ça chiant, moralisateur. Je n’avais pas envie qu’on me donne une leçon. Le Chat du rabbin n’a rien à voir avec tout ça.

Je me suis retrouvée face à un conte très poétique, une histoire colorée, des personnages attachants. Le sujet, pourtant difficile, est dédramatisé bien que très pertinent pour autant. Pris au sérieux, oui mais traité de manière légère. Je considère l’histoire comme une belle leçon de paix, loin d’être mièvre pour autant. Le Chat du rabbin parle de respect, de celui que l’on doit à l’autre, une notion un peu trop oubliée, même pour ce qui ne touche pas à la région, d’ailleurs. On n’hésite pourtant pas à nous montrer la violence du fanatisme religieux. Je pense notamment à une scène qui, bien plus cruelle que les autres, m’a « choquée » tant elle est violente par rapport au reste de l’histoire. Bien entendu, mon amour pour ce dessin animé provient en grande partie de mon coup de cœur pour ce chat génial qui m’a fait rire pendant les 1h40 que dure cette histoire. Facétieux, malin, impertinent mais tellement chou! Et que dire du passage où la petite troupe rencontre Tintin et Milou ? Excellent !

Malheureusement, j’ai trouvé que le dessin animé fini en queue de poisson. La dernière demi-heure est d’ailleurs la plus décevante, comme si l’histoire se perdait un peu en route. Mais j’ai quand même beaucoup apprécié cette histoire entre chronique familiale, reconstitution historique et film d’aventures. Maintenant, j’ai surtout très envie de me plonger dans les BD… Encore faut-il que je les achète. Faites vos dons !

This entry was posted in A voir.

2 comments

  1. zofia says:

    Je veux le voir aussi ! seulement il passait en 3D et je ne trouvais pas que ça avait un grand intérêt (tu l’as vu comment toi) maintenant il faut que j’attende qu’il passe dans mon petit ciné…

  2. petiteconne says:

    Je l’ai pas vu en 3D. L’occasion se présentait pas, et puis j’aime pas la 3D ça fait pleurer les noeils, et puis ça n’apporte franchement rien à ce genre de dessin animé!

Répondre à petiteconne Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.