La mort est une garce, Baptiste Beaulieu

« Je fus très déçu : le corps humain, le vrai corps humain, n’a rien à voir avec un atlas d’anatomie. Les veines ne sont pas bleu nuit, les artères ne sont pas écarlates, ni les muscles orange. Je nous voyais comme des êtres incroyablement colorés, multicolores même, pleins de Post-it indiquant « muscle long extenseur de l’index » ou « articulation radio-ulnaire distale ». Eh bien non, notre décoration intérieure est triste. Tout se mélange, serré en un lavis grisâtre un peu sale. Sous le capot, l’homme n’a pas de Post-it jaune et tout ressemble à un ciel bruxellois au plus fort de l’automne ».

Bien sûr, on ne présente plus Baptiste Beaulieu avec ses blog Alors voilà et ses bouquins…. J’ai téléchargé gratuitement cette nouvelle sur ma liseuse kindle et j’aurais aimé qu’elle soit plus longue car, sans être un coup de cœur pour autant, je l’ai trouvée vraiment plaisante à lire. D’où une certaine frustration.

Dans La mort est une garce, Beaulieu donne la parole à un vieux médecin. Ce vieux médecin a la particularité d’être mort. Mort et allongé sur une table de dissection. Le cadavre/narrateur attend une fournée d’internes qui viendront le disséquer dans quelques heures. Seul, il se souvient justement de sa jeunesse et plus particulièrement d’un matin bien précis où il avait débarqué, lui aussi pour la première fois, en salle de dissection avec ses camarades de médecine.

Si le sujet ne prête pas spécialement à rire (le narrateur est quand même mort et sur le point d’être découpé), le contenu de la nouvelle est loin d’être déprimant pour autant. L’auteur traite le thème avec un humour tantôt noir, tantôt potache et nous sert quelques anecdotes particulièrement amusantes. Derrière tout ça, il y a aussi une réflexion sur la bizarrerie de la vie des êtres humains qui construisent, espèrent, aiment, pleurent puis meurent. La mort est triste et fatale mais elle n’a jamais été aussi bien dédramatisée que dans cette nouvelle là.

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.