La blonde aux seins nus

Film français

Date de sortie : 21/07/2010

Note : 1.5/5

Julien et Louis ont respectivement 25 et 12 ans. Ils travaillent et vivent sur une péniche, à Paris. Leur activité principale est de transporter du gravier mais ils ne sont pas contre quelques petites magouilles pour essayer de s’en sortir…car joindre les deux bouts, comme on dit, est parfois difficile. Leur père est en train de crever à l’hôpital, leur mère est morte. Ils sont tous l’un pour l’autre. Un receleur leur propose un coup d’enfer : voler un Manet. Louis y parait sans encombres, ou presque, car la gardienne le suit jusqu’à la péniche. Elle finira séquestrée dans la cale pendant que les deux frères mettent les voiles.

Que dire de ce film, à part que les images sont belles, les personnages sympathiques et le scénario absolument pas crédible, et sans surprises ? « La blonde aux seins nus », ce n’est pas Vahina Giocante (quoiqu’elle soit blonde et aime toujours autant, apparemment, montrer ses seins à l’écran), mais le nom du tableau de Manet que les deux frangins ont dérobé avec une facilité déconcertante, d’ailleurs… (deux coups de cutter et le petit voleur est déjà dans la rue…ben voyons ! je vais me mettre au vol de tableaux moi, ça a l’air si simple !). Évidemment que ce périple sera plein d’embûches et que la belle kidnappée finira par s’amouracher de son beau ravisseur. On s’y attendait dès le départ… J’ai quand même apprécié la première demi-heure du film car j’ai bien aimé les rapports entre cette femme et les deux frères. La première, pas inquiète pour deux sous, vit l’aventure avec un certain détachement qui la rend presque marrante. C’est frais, poétique, reposant, on a envie de partir avec eux sur la péniche ! Mais ça s’arrête là car la suite sera tellement ennuyante et plate qu’elle effacera la bonne impression du début.

Nicolas Duvauchelle, tous tatouages sortis, joue encore une fois le rôle d’un caïd, comme on l’a déjà vu assez souvent, à des degrés différents. Pendant que j’y suis, certains diront sans doute que c’est de la jalousie mal placée mais je ne supporte plus Vahina Giocante et ses éternels rôles de jeune femme sensuelle, sexuelle, qui invite aux plaisirs de la chair tellement qu’elle est belle et désirable. J’ai l’impression qu’elle se cantonne à jouer la chaudasse de service et si quelqu’un connaît un film où elle ne joue pas une fille séductrice, qu’il me le propose car j’aimerais la voir dans un autre registre. De plus, loin d’être dégueu, je ne la trouve pas si jolie que ça, Ludivinne Sagnier, par exemple, me semble beaucoup plus bonne, puisqu’il faut bien dire les choses comme elles sont, et elle joue quand même moins de son physique avantageux.

La blonde aux seins nus et un film fragile, qui ne tient pas sur grand-chose et qui se casse souvent la gueule en chemin. Je n’ai pas réussi à rentrer dans l’histoire. L’ensemble paraît lisse et nous laisse de marbre, un peu comme le ferait un mauvais téléfilm d’M6. Reste les beaux paysages fluviaux, de la campagne et même de la ville de Paris, vue de l’eau.

This entry was posted in A voir.

2 comments

  1. zofia says:

    Dans Bellamy, Krach et le premier cercle elle a aussi ce rôle de chaudasse ? j’ai vu Bellamy mais je me souviens pas d’elle… (ça prouve à quel point je l’aime ^^)

    • petiteconne says:

      Je me souvenais plus qu’elle était dans Bellamy tiens! j’ai les mêmes trous de mémoire que toi.

      Dans le téléfilm « Mon père Francis le Belge »,Dans « Lila dit ça », même dans « 99F » si on va par là…Elle joue le même type de roles mais je suis sure que je pourrais d’autres exemples en revisionnant d’autres films. Elle a été miss Corse, on en doute pas une seconde… :-/

      Krach je l’avais à disposition mais finalement il m’a pas tenté et je l’ai supprimé. J’aurais peut être pas dû…

      Je me souviens à moitié du premier cercle, je peux pas juger :-/

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.