Je l'aimais

Film français

Date de sortie : 06/05/2009

Note : 3/5

C’est l’histoire d’une femme et de ses deux enfants qui s’isolent brusquement dans une maison de campagne. La raison ? Le mari et père des enfants vient de partir avec une autre. Contre toute attente, Pierre, le beau-père est présent dans cette maison, là pour aider sa belle-fille à passer un cap très douloureux pour elle. En une nuit, Pierre va profiter de la situation pour confier un lourd secret à Chloé. Il s’agit du secret de son amour pour Mathilde, celle qu’il a rencontré il y a longtemps, alors qu’il était déjà marié. Malgré son amour fou pour elle, il a choisi un chemin plus sûr, contrairement à ce qu’est en train de faire son fils…

Jadis, j’aimais bien Anna Gavalda, c’était avant qu’elle sombre dans les trucs niais pour bons cœurs et bons sentiments. J’avais bien aimé Je l’aimais, c’est une histoire touchante et cruelle, et même si ma lecture remontait à assez loin, j’étais assez impatiente de voir ce que ça donnait sur grand écran. Je n’ai pas été déçue, notamment pour ce qui est des choix des acteurs. Daniel Auteuil est parfait, Marie-Josée l’est encore plus. Leur histoire d’amour ? On y croit à fond. On attend, tous comme eux, leurs rendez-vous et on se prend à espérer que tout ait une fin heureuse…

Pourtant, on pourrait peut-être reprocher à ce film d’être un peu trop classique. Finalement, ces histoires d’amour adultères et contrariées sont nombreuses et la mise en scène aura mérité un peu de fantaisie. Il manquait un petit truc, une petite étincelle pour en faire un très bon film. Du coup, les quelques longueurs dans la dernière partie nous cassent un peu le délire.

Je l’aimais est un film bouleversant, une histoire d’amour plein de rendez-vous manqués. L’histoire d’un homme qui, à force de ne pas vouloir choisir, a perdu le bonheur. J’aime ces histoires où les gens sont confrontés à leurs paradoxes, leurs peurs, leurs contradictions et surtout : leurs regrets. La raison doit-elle l’emporter sur la passion ? C’est à vous de décider…

This entry was posted in A voir.

2 comments

  1. zofia says:

    J’avais beaucoup aimé le livre et j’ai vu le film hier. Il m’a paru beaucoup plus fort, plus douloureux…
    C’était vraiment très bien joué et même si c’était une réalisation classique, ça ne m’a pas gêné. L’histoire ne s’y prête pas trop je trouve.
    Mais finalement ces oeuves soulèvent la question fondamentale : rester pour ne pas faire souffrir l’amour ou partir pour être heureux et rendre heureux quelqu’un d’autre ? car on voit bien que le personnage de Mathilde est totalement détruite par cette non-relation qui s’installe.

  2. petiteconne says:

    Quand on est pas dans la situation, je dirais que c’est vite vu : autant partir faire sa vie avec quelqu’un d’autre et ne pas se foutre de la gueule de son conjoint actuel en restant avec par pitié, manque de courage,…même si au passage on lui fait du mal.

    Mais je pense qu’en situation c’est plus dur parce qu’il y a toujours la peur de l’inconnu et l’envie de se vautrer dans son petit confort personnel.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.