Impardonnables

Sortie : 17/08/2011
Note : 2.5/5

Francis est écrivain. Lorsqu’il s’installe à Venise, il espère bien écrire son nouveau roman. Auteur de polar à succès, il veut avant tout trouver un endroit où travailler au calme. Il tombe amoureux de Judith, l’agent immobilier qui lui a trouvé sa maison, un endroit isolé sur une petite île. Ils s’y installent ensemble…et se lancent dans la vie de couple. L’été suivant, la fille de Francis vient lui rendre visite. Elle disparaît. À partir de là, la vie de Francis se complique. Amoureux, il n’arrive pas à écrire et n’a donc pas écrit une seule ligne depuis son arrivée. Mais ses problèmes d’argent ne sont rien à côté des doutes qu’il a envers Judith et surtout de son inquiétude au sujet de sa fille…

Impardonnables est l’adaptation d’un roman de Philipe Djian (que je n’ai pas lu évidemment, sinon c’est pas drôle). Il est vraiment difficile de s’en faire un véritable avis. Il m’a semblé tantôt intéressant, tantôt laborieux. Le décor joue beaucoup. Les petites rues vénitiennes, les canaux, les bateaux, l’eau, ce charme Italien…Ahlala cela fait rêver et pas qu’un peu ! Mais une fois passé la beauté des plans, une fois oubliée l’ambiance de vacances et de soleil…que reste-t-il ?

Des acteurs déjà. Avec en ligne de mire André Dussolier, qui fait l’écrivain et Carole Bouquet, qui nous campe une agent immobilier un peu mystérieuse, une femme fatale. Au générique, on m’a dit qu’il y avait Mélanie Thierry, que j’adore… Quelle déception de ne la voir que cinq minutes max…Le reste du casting m’était inconnu. Beaucoup de personnages, beaucoup de sous intrigues, beaucoup de choix difficiles, de situations romanesques, de… Au final, ce n’est pas qu’on s’y perd, loin de là, mais quelque part, le film en perd en intensité. Par exemple, quand tu commences le film, tu as l’impression que la disparition de la fille va être importante. Mais non. Tu ne sais jamais où le cinéaste veut t’emmener !

Difficile de savoir dans quelle catégorie ranger ce film trop long, trop mou, qui nous fait croire l’espace d’un temps qu’il s’apparente au thriller. Il ne manquerait pas grand-chose, à peine un petit rien pour qu’Impardonnables soit un film réussi, qui nous angoisse, nous prend aux tripes et nous passionne. Mais non. Encore une fois.

De quoi parle vraiment Impardonnables ? À la fin du film, ce n’est pas certain que l’on puisse vraiment répondre à la question… Cela m’a au moins donné envie de lire le roman.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.