Hunger Games : L’Embrasement

Sortie : le 27 novembre 2013

Il y a un peu plus d’un an, je découvrais le premier volet et en parlais sur mon blog : http://cellardoor.fr/critique-hunger-games/. Il m’a donc semblé tout naturel d’aller voir la suite en un dimanche froid et gris.

Hunger Games : L’Embrasement se situe quelques temps après la fin du premier opus. Katniss Everdeen et Peeta Mellark, les vainqueurs du district 12, ont remporté la 74e édition des Hunger Games. Ils sont donc obligés de faire la Tournée de la victoire qui les fait passer par tous les districts. Durant ce voyage, Katniss réalise que la révolte gronde plus que jamais mais paradoxalement, le pouvoir et la violence venus du Capitole n’ont jamais été aussi grands. La 75e édition des Hunger Games, préparée par le Président Snow, va tous les surprendre…

Les premières minutes de Hunger Games : L’Embrasement ont été difficiles pour la simple et bonne raison que je n’avais pas tous les détails du premier en mémoire. J’ai donc été un peu perdue, un peu décontenancée, laissant les images défiler devant mes yeux avant de vraiment reprendre le fil. Il faut qu’en 2h26, il y a du temps pour mettre en scène des dizaines et des dizaines de situation et l’introduction m’a paru vraiment trop longue. L’action met trop de temps à commencer pour de bon et il faut de la patience avant de voir les choses se corser.

Je ne surprendrais personne (il suffit de regarder la bande annonce pour le savoir) en révélant que dans ce deuxième film Katniss et Peeta reprennent du service. En effet, la 75ème édition des jeux réunit tous les vainqueurs des années précédentes. On a donc réuni les meilleurs et comme toujours, un seul doit rester. Bien entendu, ce jeu de massacre fonctionne toujours aussi bien pour nous, les spectacteurs : perdus dans l’arène, au milieu d’une forêt tropicale, les différents participants ont les nerfs à vif et doivent survivre aux attaques de leurs camarades mais également aux dangers extérieurs (attaque de singes assoiffés de sang, brouillard empoisonné, manque d’eau, vague meurtrière…). La tension est bel et bien là.

Je dois malgré tout noter que l’angoisse n’est pas aussi forte et l’histoire, pas aussi impressionnante que dans le premier opus. Bien sûr, on est désolés pour Katniss et Peeta mais la cruauté extrême de leur situation n’est pas aussi dure à avaler dans le premier film. Malgré tout, la violence transformée en divertissement pour le peuple est bel et bien là et le propos est sombre bien que pas vraiment révolutionnaire.

Malgré quelques longueurs, Hunger Games : L’Embrasement n’est pas une déception, loin de là. Il y a forcément un air de déjà vu car il reprend les ingrédients qui ont fait le succès du premier opus. Et s’il se termine d’une manière assez abrupte, c’est pour mieux annoncer la suite…

6 comments

  1. Zofia says:

    Un an après, je suis toujours au même point et je vais passer mon tour sur la séance ciné pour ce 2ème opus, peut-être en dvd car finalement j’apprécie assez Jennifer Lawrence

  2. auroreinparis says:

    J’ai vu le 1er en juillet je crois, à sa sortie en DVD ( je crois, encore une fois), et j’avais passé un bon moment, c’est divertissant, mais franchement, niveau angoisse, ça ne vaut pas un Battle royal ! Je ferai l’impasse ciné sur ce second volet, et le verrai peut être en VOD !

    • Audrey says:

      Oui c’est vrai que Jennifer Lawrence est très bien dans ce film et dans les autres, d’ailleurs 😉 Je l’aime beaucoup, elle fait très naturelle, très fraîche !

      Si tu as aimé le premier volet, tu risques d’aimer le second, c’est certain ! ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.