Frozen river

Film américain

Date de sortie : 09/01/2009

Note : 4/5

L’histoire a lieu dans une petite ville américaine, non loin de la frontière avec le Canada. Ray a deux enfants, a un petit job à mi-temps et économise dur pour offrir un mobil home à sa petite famille afin qu’ils quittent pour de bon leur préfabriqué. Son fils aîné ne veut plus aller au lycée et veut participer aux magouilles qu’organise un de ses potes, sorti d’on ne sait où… Bref, c’est pas tous les jours la joie, surtout avec Noël qui point le bout de son nez. C’est ce moment-là que choisit son mari, un joueur incorrigible, pour disparaître furtivement avec toutes leurs économies. Alors qu’elle met tout en œuvre pour savoir où est passé son homme, Ray tombe sur Lila, une jeune mère célibataire et d’origine Mohawk. De fil en aiguille, comprenant que la femme blanche a besoin d’argent, et urgemment, l’Indienne lui propose un marché : l’accompagner dans ses activités de passeuse. En effet, Lila survit en amenant illégalement des immigrés.aux Etats-unis. Ray accepte de faire équipe alors que l’aventure n’est pas sans risque : la police surveille la frontière et la glace de la rivière gelée, là où elles traversent, menacer de céder à tous instants…

Malgré un thème assez dur (la misère sociale, les inégalités sociales en blancs et indiens, la désertion d’un père…), ce film est assez réjouissant à regarder car il ne joue pas sur la corde sensible et ne cherche pas à nous faire nous apitoyer. J’aime ces histoires de personnages qui, le couteau sous la gorge, se mettent à faire des choses auxquelles ils n’osaient pas penser quelques semaines plus tôt, juste pour s’en sortir. Il y a une tension, un enjeu si grand qu’on ne peut que rentrer en empathie et se passionner pour les évènements qu’on nous raconte. La première partie de ce film (la présentation des personnages, la rencontre des deux femmes et le début de leur collaboration) est tout à fait prenante. La seconde, plus dramatique, retient vraiment en haleine les spectateurs car ce n’est que là qu’on comprend pleinement les risques que les deux femmes prennent.

L’ambiance gelée de ce film, la neige, la glace de la rivière participent beaucoup à la tension constante de ce film. Le climat, les paysages en deviennent totalement hostiles et pas un seul moment on ne pense « Oh, c’est beau ! ». Même les fêtes de Noël prennent un petit goût amer (la mère est en train de défier la loi, le père s’est fait la malle et il n’y aura sans doute pas de cadeau sous le sapin…). Bref, un film sans clichés, de la sobriété dans l’interprétation, qui met aussi en scène  l’histoire d’une rencontre très important, celle de deux femmes qui n’évoluent pas dans le même monde mais qui vont se rapprocher et s’unir pour changer de vie. Ou pas.

This entry was posted in A voir.

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge