Mes films cultes : Firelight

firelight_coverLa semaine dernière, je me suis fait un petit plaisir : j’ai revu Firelight.

Ce film est sorti en 1998 et raconte le parcours d’une gouvernante suisse, Elizabeth Laurier. En 1837, cette dernière conclut un pacte pas très conventionnel avec un aristocrate anglais : elle a besoin d’une forte somme d’argent. Il a besoin d’un enfant. Pendant trois nuits, ils se retrouvent dans le nord de la France puis il repart en Angleterre. Comme espéré, elle tombe enceinte et 9 mois plus tard, on lui retire l’enfant dont elle accouche. Elle a rempli son contrat mais ne devra jamais chercher à revoir sa fille.

Elle va patienter sept longues années puis débarque au château de Selcombe Place. En l’absence de Charles Godwin, elle va réussir à se faire engager en tant que gouvernante.

001086cb_medium

Quand j’étais ado, j’ai eu une grosse passion pour Sophie Marceau que je trouvais si… belle ! J’adorais la voir dans les films en costumes ! Puis cette adoration m’a vraiment passé avec le temps mais aussi à cause de sa filmographie qui ne me fait plus rêver depuis bien longtemps ! Aujourd’hui, je peux même dire que voir son nom sur l’affiche d’un film me fait plus fuir qu’autre chose… Le fait est qu’à la fin des années 90, et notamment grâce à ce rôle, j’étais une grande fan de l’actrice.

J’ai eu l’occasion de revoir Firelight plusieurs fois depuis cette époque mais cela faisait bien 5 ou 6 ans que je n’avais pas jeté un œil dessus. J’avais peur d’être déçue mais j’ai retrouvé tout ce que j’avais aimé dans cette histoire : de l’amour, de l’amour maternel, de la neige, du froid, la lumière du feu, la petite maison sur le lac mais également cette ambiance mi-glaciale, mi-irréelle qui est assez difficile à définir mais qui donne tout son charme au film.

FIRELIGHT, Sophie Marceau, 1997

C’est avec un grand plaisir que j’ai retrouvé le personnage d’Elizabeth, une femme à la fois très austère, très sobre, très discrète et fougueuse, aventureuse, pleine de caractère. Elle porte sur ses épaules un récit très romanesques mais jamais mièvre et grâce à elle, le film pose des questions diverses sur la place de la femme, l’éducation, la maternité et la rigidité des carcans imposés par la société.

Pudique et poétique, l’histoire d’amour dont il est question dans ce film est loin d’être classique puisqu’elle commence par un contrat un peu sordide. Elizabeth n’est finalement qu’une mère porteuse pour Charles, du moins, sur le papier car de ces trois nuits « sur commande » va naître une véritable alchimie. Une alchimie aussitôt ressentie, aussitôt brisée puisque notre Charles se hâte malgré tout de rentrer chez lui.

Sept ans plus tard, nos deux amants se retrouvent et si cette attirance est toujours réelle, les obstacles entre eux n’en sont pas moins grands.

Seul souci ? A une ou deux reprises, l’histoire manque un peu de crédibilité. Il ne faut pas trop se poser de questions sur le pourquoi du comment, notamment au début et apprécier l’histoire à sa juste valeur !

stephen-dillane-sophie-marceau-firelight

6 comments

  1. sanasan says:

    Tu vas trouver ça bizzare mais malgré mon amour pour le film l’étudiante, ou encore la boum qui fait partie des souvenirs de jeunesse, j’ai un vrai problème avec la voix de Sophie Marceau… Je ne sais pas pourquoi elle m’énerve prodigieusement… Bon j’avoue que c’est une excuse vraiment surréaliste 😉
    sanasan Articles récents…TAG : What’s in my bag !!My Profile

    • Audrey says:

      Je ne peux pas te jeter la pierre ^^ Je n’ai rien contre la voix de Sophie Marceau mais je suis tout à fait du genre à prendre des actrices ou des acteurs en grippe pour des raisons subjectives de ce type ! 😀

  2. Zofia says:

    Je ne connaissais pas ce film alors que j’aime bien Sophie Marceau, même encore aujourd’hui 😉 (même si je n’aime pas forcément tous les films qu’elle choisit de faire), mais du coup j’ai envie de jeter un coup d’oeil à ce film !
    Zofia Articles récents…Marathon de l’EpouvanteMy Profile

  3. Romy21 says:

    Je l’ai vu hier soir et j’ai beaucoup aimé !
    Quant à Sophie Marceau elle m’a fait rêver dans certains films (comme Fanfan avec Vincent Perez) mais pareil actuellement son nom sur une affiche me dissuade plus qu’il ne m’attire !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge