Exorcismus

Film espagnol

Date de sortie : en France, apparemment direct en DVD le 01/06/2011

Note : 2/5

Emma, quinze ans, vivait une vie tranquille entre ses parents et son petit frère jusqu’au jour où, atteinte d’un mal étrange, elle vit sa vie et celle des siens basculer dans l’horreur. Les médecins, incapables de déceler la moindre maladie malgré tous les tests qu’elle passe, la laissent plus ou moins à son triste sort. Il ne reste plus qu’à s’en remettre au Père Ellis, son oncle, qui pratiquait jadis de nombreux exorcismes. Depuis qu’une des jeunes filles dont il s’occupait est morte pendant une séance, l’église ne veut plus entendre parler de lui. Le Père Ellis profitera donc du cas d’Emma pour tenter de se refaire une virginité.

Difficile de trouver des informations sur ce film sur le net. Sans doute passé à la trappe, il n’a pas dû intéresser grand monde. Pourtant moi, je l’ai vu mais je pense pas en garder un souvenir éternel. Exorcismus, sorti en France sous le titre L’exorcisme, a été financé par les producteurs de Rec mais n’est absolument pas du même niveau. Dieu sait que des films sur l’exorcisme, j’en ai vu. Certains sont bien foutus, d’autres spectaculaires, d’autres ridicules, d’autres bien flippants. Exorcismus serait plutôt du genre…insignifiant.

Dès les premières minutes du film, on plonge dans l’intimité d’une famille des plus normales, ou presque. Sous la coupe de parents assez sévères (surtout la mère), Emma n’est apriori pas une adolescente très épanouie (mais là encore, rien de bien extraordinaire après tout). Souffrant d’un manque de liberté, et surtout d’être obligée de suivre sa scolarité à domicile, Emma pète souvent des câbles. Le truc, c’est que ses dernières crises n’ont rien à voir avec ses petits caprices d’avant : convulsions, bave aux lèvres, élévation dans l’air même (la bonne blague !!), Emma fait peur à sa famille mais aussi au voisinage qui commence franchement à la trouver plus que bizarre. Dangereuse, peut-être.

Cependant, là où beaucoup de films traitant de ce thème se focalisent sur l’exorcisme et tout son côté terrifiant, notre cher film s’en soucie à moitié. La plupart des séances,on les entendra de derrière la porte, tout comme le père d’Emma qui ne sait plus ou se mettre quand il entend sa petite fille blonde parler avec un grosse voix venant directement des enfers. En effet, les réactions et les relations familiales semblent être les plus importantes.  Un seul mot : réalisme. On nous montre une famille aux abois, sur le point d’être complètement détruite par un mal auquel ils n’avaient rien demandé. L’obsession du Père Ellis est également à souligner. Est-il si efficace et digne de confiance que ça ou cherche-t-il avant tout à se réhabiliter ?

L’ensemble reste néanmoins assez mou. Puis beaucoup d’invraisemblances, notamment concernant l’attitude des parents face à leur fille : ils la laissent sortir et partir sans surveillance sachant très bien qu’elle sème le mal où qu’elle aille… N’aurait-il pas paru plus crédible qu’ils la cloîtrent dans sa chambre ? En conclusion je n’ai même pas mis la moyenne à ce film car j’ai trouvé les tentatives de psychologie familiale plutôt ridicules, je n’ai pas eu peur une seconde et surtout, je me suis ennuyée ce qui est inadmissible dans ce genre de film.

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.