Critique Turbo

Sortie : 16 octobre 2013

J’ai eu la chance de pouvoir voir Turbo en avant première (le jour de mon anniversaire en plus !). Malgré mes 28 ans tous neufs, je ne me suis pas privée d’aller voir ce film d’animation.

Turbo raconte l’histoire de Théo, un escargot frustré qui rêve de vitesse alors que la nature l’a fait si…lent ! Incompris par son frère et par toute la communauté d’escargots dont il fait partie, Théo déprime. Un soir, il se retrouve exposé aux gaz et aux autres substances d’une voiture de sport ce qui a pour résultat de modifier sa constitution interne. A présent, Théo se fait appeler Turbo et il va vite, très vite ! Poussé par ses rêves de gloire, il va tenter de participer à l’Indy 500 aux côtés des plus grands coureurs automobiles. Mais un petit escargot a-t-il sa place dans une course mythique ?

Pour tout vous dire, j’ai beaucoup aimé la première partie de Turbo. En effet, la mise en situation et parfaite car elle nous permet de nous familiariser très rapidement avec l’univers des escargots (leur monde, leurs craintes, leur boulot d’escargots…et les règles qui régissent leur univers). Au milieu de ce petit monde monotone, on a Théo/Turbo, un sacré rêveur qui est généralement à côté de la plaque. Les personnages sont attachants et Théo l’est évidemment encore plus que les autres : il est tellement chou quand il se prend pour un grand pilote ! Cette première partie est relativement drôle. L’histoire est ponctuée de petits gags à l’humour assez noir, ce qui n’est pas pour me déplaire, bien au contraire !

Le niveau du film d’animation « baisse » pourtant un peu dans la seconde partie, soit la rencontre entre Turbo les frères qui font des tacos, le chemin jusqu’à la course et la course finale en elle-même. Ce n’est pas désagréable à regarder mais pas vraiment original et le message du film, soit « crois en tes rêves car tu le vaux bien »,… c’est du vu, et du re-vu. Tout est prévisible, il n’y a pas de réelles surprises… Si on ajoute à cela que le monde automobile ne me passionne guère…

Malgré tout, j’aimerais souligner la qualité de l’animation qui est excellente du début à la fin. Visuellement, Turbo n’a rien à envier aux autres films d’animation. La 3D ne m’a pas semblé indispensable mais elle apporte des petits plus, par ci, par là.

En bref : malgré quelques clins d’œil aux adultes, je considère que Turbo est plus un film pour les petits que pour les plus grands. Les valeurs mises en scène dans cette histoire sont belles et universelles mais manquent un peu d’originalité, ce qui rend l’histoire prévisible. Malgré un scénario un peu trop léger, Turbo nous présente quand même des personnages trop craquants et souvent drôles (mention spéciale à l’Ombre Blanche…).

2 comments

  1. Audrey says:

    Plus que 2 ans avant « l’âge fatidique » alors ^^

    Tu ne manqueras pas grand chose je pense… Si j’ai beaucoup aimé les personnages, le reste m’a laissée de marbre et mon copain, plus fan des films d’animation que moi, s’est encore plus ennuyé…c’est dire !

Répondre à auroreinparis Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.