Critique The Witch

Un film d’horreur qui se déroule au 17ème siècle ? Forcément, ça m’a intriguée !

432857.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxSorti le 15 juin, The Witch nous plonge au cœur de l’année 1630, en Nouvelle-Angleterre, dans la famille de William et Katherine, un couple dévot qui vit à l’écart de la civilisation. Ils ont 5 enfants et vivent une vie très pieuse, à l’orée de la forêt. La mystérieuse disparition de leur bébé et la perte de leur récolte va entraîner une suite de questionnements, d’affrontements… chaque membre de la famille se dressant contre les autres. Sont-ils les victimes du Malin ?

the-witch-stillMon avis

Hystérie familiale ? Ou alors véritable emprise satanique ? Quel est le véritable mal qui semble perturber cette famille si pieuse ?

Venus d’Angleterre, William et Katherine ont 5 enfants et ont fait le choix de vivre en autarcie, à l’écart de leurs semblables, pour être plus concentrés sur la fameuse parole de Dieu qui occupe leurs jours et leurs nuits. Dans ce cadre, et malgré les mésaventures par lesquelles ils vont passer, ne vous attendez pas à un film survolté. Non, The Witch est un film lent et s’il ne fait pas extrêmement peur, il a l’avantage d’être très oppressant.

Son intérêt principal vient de son ambiguïté.

Le film joue en effet sur le flou, le questionnement. Où est passé le nouveau né ? L’adolescente est-elle réellement la sorcière qu’elle a prétendu être pour effrayée une petite sœur un peu trop collante et agaçante ? La mère, constamment au bord de l’hystérie et apparemment très malheureuse, est-elle aussi pieuse qu’elle veut bien le faire croire ?

Entre les pulsions refoulées des adolescents, les secrets entre adultes et un ciel constamment plombé, sans parler de la forêt et des peurs ancestrales qu’elle provoque, The Witch joue avec nos sens mais n’est pas exempt de quelques longueurs pour autant. Son final, bien qu’intéressant, m’a également un peu frustrée car j’espérais quelque chose de plus fracassant.

453871Anxiogène, The Witch est également très beau visuellement, bien que sombre. Son mystère est un peu trop vaporeux pour être vraiment palpitant et les longueurs (ou la lenteur !) de ce film ont eu un peu raison de ma patience. Je le conseillerai plus particulièrement aux amateurs de films mystérieux et pesants, les scènes horrifiques étant finalement très très secondaires.

10 comments

  1. sanasan says:

    Ce film me fait penser à un autre du même type « an american haunting » que j’avais par ailleurs beaucoup aimé. Le contexte n’était pas vraiment le même, ce dernier traitant du cas de la possession mais l’atmosphère est la même. Et je crois te l’avoir dis mais j’ai un faible pour les films d’horreurs psychologiques. Bien plus que les Massacres à la tronçonneuse et consorts que je n’apprécie pas du tout

  2. Eliness says:

    Ooh c’est rigolo, j’ai vu ce film la veille de ton article ! Et je ne sais toujours pas quoi en penser. J’ai adoré l’ambiance, la musique, la photographie, les acteurs et le mystère. Mais… Mais je n’ai pas pu m’empêcher de trouver les personnages profondément stupides, ce qui m’a empêchée de m’attacher à eux et d’être affectée parce qui leur arrivait. Et c’est tellement frustrant, parce que j’ai tant aimé le reste !

    • Audrey says:

      Oh c’est vrai ? Mais stupides dans quel sens ? Tu as trouvé leurs réactions incohérentes ? C’est marrant, je n’ai pas eu ce ressenti ! Par contre, quelque chose a manqué pour que je sois 100 % enthousiaste au sujet de ce film mais je n’arrive pas à dire quoi !

      • Eliness says:

        « Stupides » n’était pas le meilleur des termes… Disons « irrationnels », peut-être ? En même temps je ne saurais me projeter à une telle époque où des phénomènes comme ceux qu’on voit dans le film sont automatiquement associés à une manifestation du diable, donc terrorisante et pouvant pousser à la folie.
        Eliness Articles récents…Encrer son identitéMy Profile

  3. Le Vampire Aigri says:

    J’avais vraiiiiment envie de le voir et avec toutes ces critiques blasées, j’ai longtemps hésité…
    Et finalement, j’ai adoré (au point que je pense voter pour lui dans la catégorie « Best Horror Movie » des iHorror Awards 2016, tient, à côté de Don’t Breathe, Lights Out, etc…).

    J’ai été tellement transportée que je n’ai pas ressenti cette lenteur : ce qui m’a subjuguée dans ce film, c’est l’ambiance « vieille légende », la sorcellerie est abordée comme au XVIIème siècle, il n’y a pas d’effets spéciaux trop cheap, les décors sont saisissants et renvoient cette idée comme quoi, à l’époque, l’inconnu était partout (on explore pas les forêts, on ignore ce qu’il s’y trouve, etc).

    Quant à la fin, ça va, je l’ai digérée de mon côté : il y a une certaine sensualité et elle laisse le spectateur imaginer, par contre, connaissant maintenant la fin, je suis tentée de le revoir et être à l’affût des indices, en espérant que le film soit plus riche qu’il ne veut bien le montrer.

    Sur Facebook, j’ai rejoint un groupe qui discute films d’horreur toute la journée et demander un avis sur ce film provoque des pugilats verbaux… xD
    « J’ai pas aimé ! », « normal, tu peux pas comprendre ! », « y a que les gens perchés qui aiment ! », et ainsi de suite.
    C’est sûr que, comme tu dis, vendre ce film comme un « film d’horreur classique » provoquera à coup sûr des déceptions, c’est plus une horreur basée sur l’incompréhension, le mystère.
    Le Vampire Aigri Articles récents…Héros ou Couple inoubliables [16],My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.