Critique The place beyond the pines

Sortie : 20/03/2013

The place beyond the pines fait partie des films que tu te sens obligée d’aimer parce que tout le monde t’as dit qu’il était génial et/ou parce que tu n’as lu que des critiques positives à son sujet. Pourtant, en sortant de la projection de ce film, je n’ai pas été aussi emballée que je pensais l’être.

Du film, je retiendrai surtout la première partie, celle qui met en scène Luke, un cascadeur moto qui découvre à peine que Romina, avec qui il avait eu une aventure sans lendemain, a donné naissance à leur enfant. Le souci, c’est qu’elle lui en veut un peu, ajouté au fait qu’elle a à nouveau quelqu’un dans sa vie. Pour s’imposer et reprendre sa place, Luke va laisser tomber son spectacle itinérant et braquera des banques pour que les siens ne manquent de rien.

Difficile de ne pas se laisser séduire par cette histoire déchirante et belle à la fois. Difficile de ne pas craquer sur le personnage de Luke, ce bad boy couvert de tatouages qui persiste à mettre ses tee-shirts plein de trous à l’envers. The place beyond the pines a donné naissance à un personnage culte, qui marquera, je pense, les esprits. A ses côtés, Eva Mendès livre une prestation excellente, bien que toute en retenue. Je ne pense pas l’avoir déjà vue dans ce type de rôle mais je ne connais pas tout sa filmographie non plus. Les scènes d’action sont d’une intensité sans précédent, le plan séquence du début est d’une beauté incroyable… bref, il n’y a que du bon dans cette première partie que je reverrai bien, d’ailleurs.

Difficile de se remettre de cette première partie assez impressionnante de par la narration, la réalisation et le reste… Dès lors, passer dans la vie du flic m’a paru vain et sans intérêt aucun. Je n’ai pas été touchée par cet homme, par ses ambitions, par ses états d’âme. Non. A partir de là mon attention s’est décrochée du film pour ne plus jamais y revenir. Il y a moins d’action, beaucoup plus de longueurs…moins de charisme.

Alors bien sûr, on va me dire que The place beyond the pines est un superbe film qui parle superbement des relations humaines ou de thèmes très forts tels que la transmission et l’héritage. Je suis d’accord. Néanmoins, j’avais juste envie de rester un peu plus longtemps avec Romina et Luke que je juge beaucoup plus intéressants.

Donc, malgré un scénario intéressant, une superbe réalisation et des acteurs franchement au top, j’ai été déçue par The place beyond the pines et je n’en suis pas sortie bouleversée, contrairement à la plupart des humains sur terre, apparemment. Tant pis pour moi !

2 comments

  1. auroreinparis says:

    Je comprends ton sentiment, c’est comme si on abandonnait une histoire pour entrer dans une autre, mais c’est la construction en tryptique qui veut ça, et moi j’ai bien été séduite par la relation entre les deux gosses aussi.

    • petiteconne says:

      En fait, je t’avoue que j’essaie d’en voir/d’en savoir le moins possible sur les films que je vais voir. J’aime préserver la surprise. Donc je ne savais pas que l’histoire allait être découpée en 3 parties et donc, j’ai été surprise de voir qu’une partie du casting de départ passait à la trappe en cours de route.

      J’ai l’impression d’avoir vu un bon film mais quelque chose m’a empêché de l’aimer… J’en ressens une certaine frustration, d’ailleurs.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.