Critique The dictator

Sortie : 20/06/2012

Note : 3/5

Le résumé : La République du Wadiya, située en Afrique du Nord, est dirigée par le dictateur Amiral Général Aladeen.  Il éprouve une haine sans failles pour l’Occident et cela ne s’arrange pas avec les pressions qu’il subit de la part de ce dernier. En effet, les Nations-Unies, horrifiées par les agissements d’Aladeen, le sanctionnent de manière régulière. Cette fois-là, les choses devenant trop compliquées pour Aladeen : il se voit contraint de se rendre à New York afin de répondre, une bonne fois pour toutes, aux questions de l’ONU. Pourtant, rien ne va se passer comme prévu et le dictateur va vivre une expérience bien déstabilisante.

Ce que j’ai aimé : Mauvais goût, bonjour ! Les amateurs de poésie et de finesse doivent à tous prix passer leur chemin ! Je ne suis pas une familière de Larry Charles ni de Sacha Baron Cohen donc je ne me permettrai pas de parler de ce film en le comparant à leurs anciennes collaborations (soit disant plus spontanées et plus subversives). Je les connaissais pourtant de réputation et je savais très bien quel genre de film j’allais voir en poussant la porte du ciné ce jour-là. L’histoire de ce dictateur qui exécute à tour de bras et qui n’a qu’une peur, celle de voir son pays devenir une démocratie, a tout pour choquer dans l’univers bien pensant qui est le nôtre. Et pourtant, un tel personnage et une telle histoire, c’est également très savoureux pour les spectacteurs. Ce regard sur l’Amérique et sur ses habitants, critique et drôle à la fois, fait tout le charme du film. Les écolos, les militaires, les femmes, les juifs…tout le monde en prend pour son grade. Fait étrange : The dictator se transforme en comédie romantique avec l’arrivée d’Anna Faris, un actrice apparemment abonnée aux films un peu décalés.

Ce que je n’ai pas aimé : Bon à la longue, The dictator est un peu lourdingue mais c’est sa marque de fabrique, il serait ridicule de lui reprocher d’être de mauvais goût et trash sur les bords… Le film dure seulement 1h20 mais, bien que que l’ennui ne soit pas présent pour autant, The dictator paraît un peu plus long que ce qu’il n’est réellement.

En bref : The dictator est un film très sympa qui doit être apprécié pour ce qu’il est, rien de plus. On s’amusera des apparitions ponctuelles de stars comme Megan Fox ou Edward Norton.

One comment

Laisser un commentaire

CommentLuv badge