Critique The darkest hour

Sortie : 11/01/2012

Note : 1.5/5

 

Sean et Ben sont américains mais viennent d’arriver à Moscou pour affaires. Natalie et Anne avaient prévu de se rendre au Népal mais se sont arrêtées à Moscou indépendement de leur volonté. Bref, ces jeunes gens, qui ont du temps à tuer, se rencontrent dans une boîte parmi les plus branchées de la ville.  Tout allait bien…jusqu’à ce que les aliens attaquent ! C’est une vraie tuerie mais nos quatre héros arrivent à se cacher et éviter de peu une mort horrible. Après quelques jours dans les sous-sols, ils ressortent et découvrent une ville déserte, détruite, désertique. Le monde s’est arrêté. Y a-t-il des survivants ? Comment combattre les créatures qui veulent leur peau ?

The Darkest hour est un film pour adolescents, si on ne le sait pas encore, on le comprendra de toute manière dès les premières minutes. Des personnages jeunes, qui veulent profiter de la vie pendant leur séjour à Moscou, de la musique forte, pas mal de clichés et un scénario des plus crétins…et le tour est joué !

La première partie du film retiendra tout de même notre attention car elle est relativement spectaculaire. L’arrivée des aliens, ces êtres invisibles qu’on ne peut distinguer que lorsqu’ils s’approchent d’une sorte d’électricité quelconque (et qui réduisent en poussière chaque humain qu’ils rencontrent) sont traités de manière originale. Les effets spéciaux sont pas mal, cela rend bien, on y croit, on en prend plein les yeux et c’est cool.

Dans la suite du film, les scènes ridicules, le manque de talent certain des acteurs, les dialogues à la mord moi le nœud et les facilités scénaristiques (voire le vide du scénario) donnent tout simplement envie de vomir, si ce n’est d’éteindre la télé, c’est quand même une option plus propre. Je suis néanmoins restée jusqu’à la fin, malgré le sommeil qui me guettait et je me suis dit que quand même, c’était dommage pour Emile Hirsch (que j’avais seulement vu dans le magnifiques Into the wild, de Sean Penn) de jouer dans un film pareil…Sans commentaires.

4 comments

    • petiteconne says:

      Il avait joué dans une grosse connerie après Into the wild je me souviens.. un truc de bagnole. Bref, je me demande comment il gère sa carrière celui là… :/

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.