Critique The city of your final destination

Sortie : (tourné en 2007, ce film n’est apparemment sorti qu’en dvd, du moins chez nous)

Note : 2/5

Le résumé : Omar est un étudiant américain. Il vient de toucher une bourse et souhaite s’en servir pour écrire la biographie d’un écrivain suicidé, auteur d’un seul roman La gondole. Les proches du défunt s’y opposent farouchement. Pour les convaincre, il se rend jusqu’en Argentine et débarque dans une famille où les tensions sont…palpables !

Ce que j’ai aimé : Je n’avais pas souvenir que ce film soit sorti au cinéma mais avec son casting tout à fait honorable il m’a attiré. Du côté de l’histoire, je n’étais pas certaine d’être emballée par cette histoire de biographie mais il faut avouer que le film nous plonge dans une ambiance plutôt exotique.

Sur place, une grande maison posée sur un grand domaine et les proches de l’écrivain décédé : son frère, vieil homosexuel qui vit avec un japonais de 20 ans son cadet et ce, depuis une vingtaine d’années (pour la loi, ils sont père et fils, le premier ayant dû adopter le second pour pouvoir l’amener en Argentine avec lui). Il y a également la femme de l’écrivain. Froide, perdue, distante, elle peint des tableaux dans sa chambre. La maîtresse est également restée après la mort de son amant et ce, avec sa fille d’une dizaine d’années, fruit d’une relation défendue mais connue de tous.

D’emblée, on s’intéresse aux rapports familiaux et on plaint Omar d’être tombée dans un monde pareil…

Ce que je n’ai pas aimé : J’ai regardé ce film pour deux actrices principalement : Charlotte Gainsbourg, bien sûr, mais également pour l’allemande Alexandra Maria Lara. Si je n’avais pas cherché par rapport à ces critères, jamais je ne serai tombée sur The city of your final destination. Tourné en 2007 et présenté à Venise en 2009, ce film semble être tombé dans l’oubli et ce, pour des problèmes juridiques (apparemment). A ce titre, il faut souligner que les « finitions » ne sont pas top : entendre parler Charlotte Gainsbourg avec une autre voix que la sienne : HORRIBLE !

Pour le reste, The city of your final destination est un film un peu trop plat pour vraiment passionner. On s’ennuie très rapidement étant donné qu’il n’y a pas le moindre scénario. Omar est venu pour écrire une biographie. Il demande s’il peut. On lui dit non. Il redemande s’il peut. On lui dit encore non. Etc. ! Bien sûr, on nous injecte également une pseudo histoire d’amour pour émoustiller nos sens et basta. Pffff.

En bref : The city of your final destination est un film sans rythme. Ce n’est même pas un film d’ambiance, c’est un film mou qui a sans doute eu l’ambition de se reposer sur les personnages ainsi que sur les décors. Au final, on obtient un film sans intérêt qu’on aura vite oublié.

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.