Critique Superstar

Sortie : 29/08/2012

Note : 2.5/5

Le résumé : Martin était un homme comme les autres. Un homme banal. Un homme avec sa petite vie sans saveurs, son travail, sa solitude. Et puis du jour au lendemain, Martin devient célèbre. Adulé. Les journalistes lui courent après tout comme le reste des gens. La vie de Martin devient un véritable enfer. Mensonge ? Coup monté ? Martin perd pied.

Ce que j’ai aimé : J’aime l’idée de base de ce film, autrement dit qu’un anonyme sans talent, ni beau, ni extrêmement intelligent, devienne la star des foules du jour au lendemain. Comment ne pas mettre cette histoire en parallèle avec le dernier film de Woody Allen où Roberto Benigni connaît un tel sort ? On l’aura compris, Superstar parle de la célébrité, de ses mécanismes souvent incompréhensibles, de son côté éphémère et surtout de la bêtise d’une société un peu paumée qui met sur un piédestal des gens qui ne l’ont pas vraiment mérité… D’ailleurs, faut-il mériter d’être célèbre pour le devenir vraiment ? Superstar pose beaucoup de questions, dénonce, critique, constate.

Les premières minutes du film, où l’on a encore envie de comprendre, sont magistrales. On suit Martin jusqu’à un plateau de télévision où, avec son vieux pull de célibataire endurci, il est tel un lapin aveuglé par les phares d’une voiture : aveuglé et pétrifié à la fois.

Ce que je n’ai pas aimé : Cela n’engage que moi car Cécile de France et Kad Merad sont loin d’être mes acteurs préférés… Du coup je ne peux vraiment dire que j’ai eu un coup de foudre pour le casting de ce film. Pour le reste… à mes yeux ce film ne fonctionne absolument pas. Et oui, ce n’est pas parce qu’on a un bon thème qu’on fait un très bon film…La plupart des scènes sont grotesques, tirées par les cheveux, à la limite du ridicule et le personnage de Kad Merad, avec sa mollesse et sa capacité à se victimiser 24h/24 et bien… ça agace. J’aurais aimé un personnage principal plus hargneux avec plus de caractère. L’histoire aurait été plus enthousiasmante. Malheureusement, dans Superstar on tourne vite en rond et les bases de l’histoire ayant été posées avec brio, on se repose dessus jusqu’à la fin. Alors qu’il aurait pu être culte, Superstar démontre bien vite ses limites et se contente finalement de critiquer vaguement (et sans nuances aucunes) la « télé poubelle » et les médias en général…rien de bien nouveau sous le soleil.

En bref : Superstar est loin d’être un film bête et méchante mais il reste un film très décevant et un brin caricatural. Son principal défaut est d’être terriblement long ce qui atténue franchement l’intensité que l’on pouvait ressentir dans les premières dizaines de minutes (qui restent les mieux foutues et les plus intéressantes à mes yeux).

2 comments

  1. Aurore says:

    Malgré tes critiques tu lui as quand meme mis la moyenne … Je comprends ce que tu veux dire, mais justement cet air de victime contraste avec la lumière ds lequel on voudrait le mettre. Il fallait valoriser, souligner, mettre en exergue la fadeur et la célébrité qui exacerbe la question du film  » Pourquoi ».
    J’ai vu énormement de critiques très négatives, moi j’ai adoré ce film de bout en bout !

  2. petiteconne says:

    Oui j’avais lu ta critique à ce sujet 🙂
    Je pense qu’il mérite largement la moyenne pour les questions qu’il soulève et pour certains points qui m’ont paru très intéressants. A mes yeux, traité un peu différemment, il aurait pu être bien mieux!

Répondre à Aurore Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.