Critique Shining, de Stephen King

Note : 3.5/5

Le résumé : Jack Torrance, ex-professeur et ex-alcoolique a obtenu le poste de gardien à l’Hôtel Overlook. Situé dans les Rocheuses, cet hôtel est fermé d’octobre à mai et Jack aura pour mission de le tenir en état et notamment de surveiller la très vieille chaudière. Il débarque avec Wendy, sa femme avec qui il est depuis 7 ans et leur jeune garçon, Danny. Loin d’être un petit garçon comme tous les autres, ce dernier a un pouvoir et une sensibilité particulièrement qui lui permet de voir le passé, le futur mais également de converser avec Tony, un drôle d’ami imaginaire… Bloqués pendant des semaines dans un hôtel effrayant et hostile, la petite famille va se retrouver face à ses démons personnels… mais surtout face à ceux du passé.

Ce que j’ai aimé : Je n’avais jamais lu le moindre Stephen King car ce n’est pas vraiment le type de littérature à laquelle j’ai l’habitude de m’intéresser. Non pas parce que je la méprise, mais parce que je ne lis généralement pas ce genre d’histoires. Là, je ne sais pas pourquoi, j’ai décidé de m’y mettre. Sans doute parce que j’en entends du bien depuis des années et que, moi aussi, j’avais envie de me plonger dans cet univers.

J’avais bien évidemment vu le film de Kubrick plusieurs fois donc je ne partais pas totalement à l’aventure. Je connaissais les lieux, les personnages… mais également le côté un peu dépassé d’un film qui commence à se faire vieux. Le film tient évidemment la route mais au cours de ma lecture, j’ai eu la réponse à de nombreuses questions qui avaient marqué ma vie de spectatrice ce qui fut une satisfaction.

Il faut avouer qu’avec ses 600 pages, Shining a de quoi nuancer ses propos, faire monter la tension et préciser des choses qui étaient trop vaguement évoquées dans le film, voire pas du tout. J’ai particulièrement aimé les descriptions de l’hôtel qui s’anime la nuit, un univers aussi fascinant qu’effrayant. La folie grandissante du personnage principal qui vit entre deux mondes, deux époques, deux états, les divagations et les transes de Danny ainsi que les passages avec les buis font partie de mes extraits préférés.

Ce que je n’ai pas aimé : Dans les films tout comme dans les livres, je suis toujours assez sensible aux personnages féminins et j’avoue que, malgré sa hargne et son courage dans la dernière partie du roman, je n’ai absolument pas accroché avec le personnage de Wendy que je trouve particulièrement fade et même, complètement délaissé par l’auteur au profit de Jack et de son fils.

J’ai également moyennement apprécié les passages crus du livre qui, bien que très rares, ne m’ont pas paru très intéressants. Ce n’est pas de la pudibonderie mal placée mais quel intérêt de nous raconter que le sperme de Jack dégouline entre les cuisses de Wendy ?

J’ai quand même envie de souligner que le bouquin ne m’a pas franchement fait peur. C’est angoissant certes, mais pas de quoi faire des cauchemars. La réputation de l’auteur serait-elle un peu trop élogieuse à ce niveau ou ai-je commencé par le bouquin le moins flippant ?

En bref : Malgré quelques préjugés de départ, j’ai bien aimé ma lecture et je pense racheter un Stephen King un de ces quatre. Lequel ? Je n’ai pas encore décidé. Il paraît qu’on a de quoi faire avec cet auteur… ^^ J’ai entendu dire que l’auteur allait ou avait écrit une suite avec Danny en personnage principal… j’avoue que je ne suis PAS du tout curieuse de voir ce que ça donne.

8 comments

  1. Zofia says:

    Ca fait longtemps que j’ai envie de le lire. DE Stephen King, j’ai lu Histoire de Lisey, que j’ai trouvé très bien mais qui m’a semblé être très personnel et différent de ce qu’il a l’habitude d’écrire. La ligne verte qui m’a fait chialer comme jamais… le roman est vraiment d’une grande puissance. Et récemment j’ai lu Duma Key que j’ai vraiment bien kiffé même si je lui ai trouvé qq longueurs au milieu du roman. L’histoire est prenante et il y a bien quelques passages qui m’ont fait frissonner, du genre à pas vouloir lire avant d’éteindre la lumière 😉

  2. petiteconne says:

    J’ai quelques titres sous le coude là… mais tellement à lire entre temps que le King est pas prêt de revenir dans mes actualités lecture, je pense. A moins que je lise TRES vite! Là je suis dans le délire « j’achète un livre de poche par semaine » donc j’accumule!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge