Critique série TV : Skins – saison 7

Si vous êtes passés à côté de la série britannique Skins, c’est que vous êtes très fort ! Composée de 6 saisons différentes (les personnages restaient 2 saisons puis étaient remplacés par la « génération » suivante), cette série est notamment connue pour avoir mis en scène des adolescents un brin dépravés au cours de soirées non moins délurées. Mais réduire la série à ce côté sulfureux serait une grave erreur !

Dernièrement, j’ai appris qu’une ultime saison avait été tournée. Elle reprend trois des personnages les plus marquants : Effy, Cassie et Cook au cours de 6 épisodes (deux par personnage). Des années plus tard, ces ados devenus jeunes adultes tentent de construire leur vie.

Episodes 1 et 2 (Effy) : Fire

Si elle est apparue au cours des deux premières saisons (elle était la petite sœur de l’un des personnages principaux), Effy est arrivée sur le devant de la scène au cours des saisons 3 et 4. Complètement dépravée, perdue, droguée elle avait visiblement bien du mal à entrer dans le moule et surtout, à jouer le rôle de fille sage qu’elle essayait pourtant de sauvegarder aux yeux de ses parents.

A présent secrétaire dans une société de fonds spéculatifs à Londres, elle va réussir à avoir une promotion éclair en récupérant des infos qu’elle n’était pas censée avoir (pour les détails, voir la série !). Embarquée dans une relation amoureuse avec son patron, celle qui croyait tout contrôler va subitement découvrir le revers de la médaille. En parallèle, Effy se retrouve confrontée au drame qui frappe son amie et colocataire Naomi (déjà présente dans la série)

Mon avis : les deux épisodes qui concernent la vie d’Effy sont parfaitement réussis. Peut être les meilleurs de la saison 7 même si je regrette amèrement que la mort d’un personnage soit encore une fois utilisée à des fins dramatiques. Créer de l’émotion avec la maladie d’un personnage, malgré sa jeunesse, est presque une habitude. On se souvient de la mort de Christopher à la fin de la saison 2. Je trouve ça trop facile et pas super imaginatif. Heureusement, l’intrigue ne tient pas seulement en deux lignes et mettent également en scène d’autres personnages (le patron, Dominic) qui donnent plus de corps à l’ensemble. Assez drôl également de voir comment Effy a évolué. En cela, elle ressemble à la Cassie des épisodes suivants : elle ne touche plus à grand-chose et surtout, semble s’être coupée du reste du monde.

Episodes 3 et 4 (Cassie) : Pure

Nous avions quitté une Cassie désespérée après la mort de Christopher. Ayant fuit à New York, elle était alors retrouvée par Sid, son petit ami au cours de la saison. Se sont-ils remis ensemble ? La fin de la saison 2 ne nous le dira pas. La saison 7 n’apportera pas plus d’infos sur leurs retrouvailles. Le fait est qu’à présent, Cassie est de nouveau célibataire. Serveuse dans un restaurant, cette ancienne anorexique a une vie sage, bien rangée et presque trop terne, surtout si l’on se souvient du personnage original qu’elle était.

Suivie et prise en photo par un inconnu qui publie ensuite les clichés sur le net, Cassie se sent traquée. Ce photographe n’est pourtant pas un inconnu… mais leur relation, bâtie sur des bases assez malsaines, ne l’aidera certainement pas à trouver un sens à sa vie.

Mon avis : le personnage de Cassie a toujours été un peu lunaire. Rêveuse, elle planait constamment et les 2 épisodes qui lui sont consacrées se veulent poétiques et plus contemplatifs que vraiment réalistes. Sans m’ennuyer terriblement, ils ne m’ont pas passionnée plus que ça. Le fait que Cassie ne sache pas quoi tourner m’a prodigieusement agacée. Je n’ai pas retrouvé la fille touchante que j’avais aimé dans les premières saisons. En somme, ces 2 épisodes m’ont paru très tristes et la solitude de Cassie, vraiment terrible et déprimante.

Episodes 5 et 6 (Cook) : Rise

James Cook, c’était le bad boy des saisons 3 et 4. Dans tous les mauvais coups et terriblement violent, il ne semble pas avoir changé d’un pouce. En cavale après avoir tué un homme, il a tenté de disparaître de la circulation. Enfin presque. Constamment en voiture, il roule à travers la ville pour accomplir ses diverses missions en tant que dealer. Il va trouver le moyen de tomber amoureux de la copine de son boss alors qu’il entretient déjà une relation houleuse avec la gentille Emma, qui bosse dans une station service. Quand les choses se corsent, Cook fuit avec les deux demoiselles mais bien évidemment, les choses ne vont pas s’en arrêter là.

Mon avis : ces deux nouveaux épisodes m’intéressaient car ils reprennent un personnage que j’aimais bien (malgré sa folie destructrice). Jack O’Connell l’incarne toujours à la perfection mais James Cook semble être celui qui a le moins évolué. Plus réfléchi (enfin presque…), il se fourre toujours dans des plans foireux. De plus, j’ai passablement été agacée par ses hésitations amoureuses et par son passage de l’une à l’autre de ses conquêtes. Dommage qu’au fond, l’histoire soit si cliché.

Néanmoins, gros point positif : l’action. Riches en évènements, ces deux derniers épisodes nous sortent de la torpeur dans laquelle Cassie nous avait plongés.

6 comments

  1. Zofia says:

    Je n’ai jamais regardé cette série, je ne suis même jamais tombée dessus par hasard ! Bien sur j’en ai un peu entendu parler mais sans plus. Je me demande si ça vaut le coup que je me plonge dedans ?
    Zofia Articles récents…Vu, Lu, EntenduMy Profile

    • Audrey says:

      J’ai beaucoup aimé les 4 premières saisons. Tu peux toujours essayer de regarder deux ou trois épisodes, tu seras vite fixée ! 🙂 (mais en VO obligatoirement! ^^)

    • Audrey says:

      C’est très ado comme série hein. Les persos sont au lycée donc ça tourne autour de leur vie à cet âge là. Mais les personnages sont géniaux donc… ça rend la série forcément attachante. Je crois qu’il y a 10 épisodes par saison. De 45 minutes environ.
      Tu sais ce que je pense de la VF… mais si ça te semble plus pratique, ça se défend !

    • Audrey says:

      J’avoue que des fois j’ai du mal à manger devant les séries ou les films sous titrés. Du moins c’est une sacrée technique car il ne faut ne pas avoir les yeux dans son assiette pour pouvoir suivre… dégâts assurés ! ^^

Laisser un commentaire

CommentLuv badge