Critique série Orange is the new black – Saison 3

Je n’avais pas parlé de la saison 2 sur ce blog mais après la bonne surprise de la saison 1, je l’ai évidemment dévorée dès qu’elle a été disponible. Comme beaucoup, j’attendais la saison 3 d’Orange is the new black avec beaucoup d’impatience. Le 12 juin 2015 devait voir mon rêve exaucé avec 13 nouveaux épisodes à ingurgiter.

Rappelons-le, Piper a réussi à faire revenir Alex en prison à la fin de la saison 2. Alex est donc de retour à Litchfield mais ne sait pas que c’est Piper qui l’a balancée. Enfin pas encore ! Daya Diaz est sur le point d’accoucher et en proie à de multiples interrogations sur son futur et celui de son enfant, l’ombre de Vee plane encore sur tout le monde et Joe Caputo gère l’établissement comme il peut.

Durant toute cette saison 3, l’histoire tourne un peu à vide. Il se passe plein de petites choses mais rien de très intéressant en somme, ou de très important pour l’avancée de l’intrigue. Il est encore et toujours question d’amour (entre les codétenues ou non), de petites magouilles et de petits trafics (Piper se lance notamment dans le trafic de petites culottes sales pour hommes aimant les renifler) et la vie suit son cours avec la monotonie des temps de travail, de repas, de promenade.

Nous ne sortons de prison que le temps de quelques retours en arrière qui permettent d’en apprendre mieux sur la vie que les personnages ont eu à l’extérieur. C’est toujours intéressant, parfois sordide, parfois étonnant.

Globalement, le ton de ces 13 épisodes est joyeux, léger, drôle. On ne cherche pas à faire pleurer dans les chaumières et c’est tant mieux : le divertissement n’en est que plus savoureux tout en restant toujours intelligent et riche en émotions !

Si je devais être honnête, je dirais que cette 3ème saison n’apporte pas grand-chose à la série. Celle qui est censée être au centre de l’histoire, soit Piper, n’a pas évolué d’un poil. Si ce n’est qu’elle se plaint peut-être moins ! Ce sont tous les personnages secondaires (qu’on aime tant et qu’on est toujours heureux de retrouver) qui apportent un peu de sel à l’histoire et qui rendent finalement cette série si addictive. Car elle l’est toujours beaucoup, malgré les bémols que j’ai tenu à souligner !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.