Critique série : Happy Valley (saison 1)

xE6F43187-0C70-D767-2FC2CBF081D4EC08.jpg.pagespeed.ic.l1Qt6jMv63

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une série policière britannique : Happy Valley. Diffusée depuis avril 2014, elle comprend deux saisons de 6 épisodes d’une heure, la seconde saison étant en cours de diffusion. Mon article ne concerne que la saison 1 et pour cause : je viens à peine de commencer la seconde et je n’aurais pas tous les épisodes sous la main avant un bon moment… Alors autant ne pas attendre pour écrire sur elle… sous peine de voir mes idées s’évaporer au passage.

L’histoire

Les faits se passent dans la région du Yorkshire. Catherine Cawood, 47 ans, divorcée et vivant avec sa sœur, a eu beaucoup de mal à se remettre du suicide de sa fille, survenu pourtant 8 ans plus tôt.
Alors que la douleur, pourtant toujours présente, finissait par lui laisser un peu de répit, elle apprend que Tommy Lee Royce, l’homme qu’elle juge responsable de ce suicide, vient de sortir de 8 ans prison (il purgé une peine pour d’autres faits). Catherine devient vite obsédée par cet homme et le cherche partout en ville… Elle ignore encore que Tommy est impliqué dans une organisation criminelle visant à enlever une jeune femme afin d’en obtenir une rançon.

pZv_LJ9TfUHkq2TSSoiyPIZ-bVc

Verdict ?

Si j’ai commencé cette série, c’est avant tout parce qu’elle est britannique (et que j’aime bien leurs séries en général), parce que c’est une série policière (et que j’aime bien les enquêtes) mais aussi parce que j’en aime bien les deux acteurs principaux : Sarah Lancashire (que vous avez peut-être vu en Miss Audrey dans The Paradise) et James Norton (War & Peace, Death Comes to Pemberley, Belle).

Si vous aimez les grosses séries policières américaines, passez votre chemin car Happy Valley, série intimiste, va vite vous ennuyer. Si les deux séries n’ont rien à voir, on est un peu dans une ambiance à la Broadchurch, soit dans une petite ville (en apparence) tranquille, avec des personnages très réalistes et finalement peu de scènes d’action pure. J’ai lu quelque part que la série était plus un portrait de femme qu’un vrai polar et c’est totalement vrai ! Vous êtes donc prévenus !

hapvalleyt_2929720bD’emblée, j’ai bien aimé le personnage de Catherine qu’incarne Sarah Lancashire. Nous sommes face à une femme d’âge mûr, comme on dit, une femme qui a eu pas mal de soucis dans sa vie perso mais qui continue de tenir le coup dans sa vie pro. Efficace, souvent confrontée à des situations cocasses et dramatiques à la fois (la ville est particulièrement touchée par la drogue et elle doit souvent gérer les délires des camés du coin), elle parait très humaine, pleine de failles (et de caractère, hum !) tout en étant assez sympathique.

Son parcours est directement lié à celui de Tommy Lee Royce, incarné par James Norton, un jeune trentenaire qui sort juste de prison et qui est tout, sauf loquace. Au début, j’ai eu du mal à me faire une idée précise de son caractère. Certes, il sort de prison et ce n’est pas un gentil garçon mais l’image ultra négative qu’on en a nous est surtout donnée par Catherine qui est loin d’être objective à son sujet. Par la suite, on comprend que Tommy est en effet une ordure à la gueule d’ange, un vrai sociopathe.

Mais finalement, est-ce vraiment Tommy le plus flippant ? Pas forcément. En nous présentant une belle brochette d’anti-héros, la série met le doigt sur un point qui fait mal : les monsieur-et-madame-tout-le-monde qui préfèrent être lâches et fermer les yeux sur des horreurs ont également une grosse grosse grosse part de responsabilités dans les vices et les déboires de notre société.

happyvalleytitleshot

Si j’ai un conseil à vous faire pour finir cet article, ne regardez surtout pas cette série en VF : elle est horrible. Le doublage m’a presque fait arrêter en cours tellement je l’ai trouvé mauvais. Depuis, j’ai commencé la seconde saison en VOSTFR et doux Jésus, ça fait du bien d’entendre leurs vraies voix ! Les interprétations des acteurs y gagnent beaucoup !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.