Critique série : Elementary (saisons 1 et 2)

2286

Dernièrement, je me suis plongée dans les 2 premières saisons d’Elementary. La 3ème commence tout juste à être diffusée sur M6 en ce moment même mais je n’ai encore que trop peu avancé pour me faire un avis sur cette dernière. Le moins qu’on puisse dire, c’est que pour le moment, je n’aime pas trop tous les changements qui ont été mis en place par rapport aux 2 premières saisons (Watson a déménagé et est en couple, Sherlock a une nouvelle assistante…).

Vous vous en doutez, Elementary nous propose, depuis 2012, une série d’enquêtes policières inspirées de l’univers de Sherlock. Nous retrouvons le duo Holmes/Watson à la différence près que Holmes a déménagé à New York (adieu le 221 Baker Street !!), que l’histoire a été adaptée à notre époque et surtout, que Watson est une femme. Oui, c’est du grand n’importe quoi, c’est clair et je comprends tout à fait qu’on puisse avoir de sérieuses réserves au sujet de cette série.

Néanmoins, j’ai gobé avec assez de plaisir ces 48 épisodes car je trouve que le tout fonctionne quand même. Je ne me suis pas offusquée de voir l’œuvre d’Arthur Conan Doyle aussi dénaturée… disons que j’ai plutôt pris la série comme une suite d’enquêtes policières réussies… tout en appréciant que le personnage principal « ressemble » à Sherlock Holmes (avec son sens de la déduction, ses connaissances encyclopédiques, ses petites manies et j’en passe).

Les enquêtes sont, quant à elles, assez inégales. Certaines m’ont parues intéressantes, d’autres sans beaucoup d’intérêt… Avantage : elles sont très diversifiées ! Je regrette néanmoins que la majeure partie des épisodes soient sur le modèle : crime – 1ère piste – complications – résolution de l’enquête.

Le duo formé par Jonny Lee Miller et Lucy Liu est, de plus, assez bon. Je n’apprécie pas spécialement ces acteurs pris de manière individuelle (sans avoir rien contre eux pour autant) mais ensemble, ils sont plus que convaincants. (Avec du recul, je reconnais néanmoins que Benedict Cumberbatch incarne un bien meilleur Sherlock Holmes que Jonny Lee Miller, c’est indéniable).

En somme, Elementary nous fait manger Sherlock Holmes à une sauce nouvelle. Pour certains,  ces changements et cette modernité relèvent du génie. Pour d’autres, c’est juste un scandale. Personnellement, je me positionne entre ces deux avis extrêmes. La série est comme sur des rails, linéaire, agréable à suivre, mais ça m’embête un peu que tout se passe à New York et que Sherlock soit blindé de tatouages !

8 comments

  1. zofia says:

    J’ai vraiment bien aimé 🙂 j’ai passé de bons moments, j’adore Jonny Lee Miller (je le trouve charmant lol), j’ai bien aimé le dépoussiérage proposé, même si ça dérange quelques puristes.
    Je ne savais pas que la saison 3 avait déjà commencé. Après pour une série policière, c’est un peu le problème du schéma qui finit par se répéter, c’est compliqué de sortir du crime – 1ère piste – complications – résolution de l’enquête, du moins 40 minutes.

    Même si ça ne transcende rien, c’est plaisant à regarder et bien joué.
    zofia Articles récents…MiséricordeMy Profile

    • Audrey says:

      A ce stade là, c’est pas du dépoussiérage, c’est une transformation presque complète de l’histoire de base ! 😀 A voir comment ça évolue mais je suis un peu déçue par la 3ème saison… !

  2. Clownface says:

    Je suis toujours la série, et je dois dire que je trouve la 3e saison pour le moment bien meilleure que les deux premières.
    C’est intéressant de reprendre Holmes dans le moule qu’il a contribué à créer au sein des séries télé (on peut parler de Mentalist, Lie To me, Castle, House et tant d’autres). Malheureusement, comme tu le souligne, impossible sur plus de 20 épisodes par an de n’avoir que des bonnes intrigues.
    En tout cas, c’est moins prétentieux que Sherlock et le duo d’acteurs fonctionnent très bien, on sent qu’ils s’entendent bien !

    • Audrey says:

      Pourquoi considères tu que la 3ème saison est meilleure ?
      Pour ma part, j’ai du mal à accepter que le duo Holmes/Wastson soit mis en péril et je ne vois vraiment pas l’intérêt d’une nouvelle recrue… Mais bon, je n’en suis qu’à l’épisode 7. J’ai le temps de changer d’avis.

  3. Clownface says:

    Au fur et à mesure, je trouve Kitty de plus en plus intéressante. Ca donne justement une nouvelle dynamique au duo, qui, je pense, repartira de plus belle au bout de quelques épisodes. De plus, je garde un assez mauvais souvenir de toute l’intrigue avec Bell en saison2.

    • Audrey says:

      J’imagine qu’en effet, Kitty n’a pas été catapultée sans raison dans l’histoire… à voir par la suite ! 🙂 de toute manière, malgré quelques bémols, je ne lâcherai pas la série mais je ne sais pas si elle va durer éternellement…

  4. Zofia says:

    J’en suis à la pause de mi-saison et si j’avais un peu peur au début, je trouve ça plutôt bien. Kitty est très émouvante et Sherlock aussi, surtout dans l’épisode 12. Par rapport à Watson, ils se comprennent vraiment et sont tous les deux très fragiles dans le fond.
    En tous les cas, j’ai hâte d’avoir la seconde partie de saison ! 🙂
    Zofia Articles récents…Pandemia, en librairie le 4 juin…My Profile

Répondre à zofia Annuler la réponse.

CommentLuv badge