Critique série Camelot – saison 1 (10 épisodes)

Je ne pas comment j’ai pu vivre 4 ans sans croiser la route de la série Camelot, diffusée en 2011. Non pas qu’elle soit inoubliable… juste qu’elle a un univers qui me parle et une actrice que j’adore à son casting, soit Eva Green. D’ailleurs, pour tout vous dire, c’est pour elle et rien que pour elle que je me suis lancée dans ces 10 épisodes.

camelot-saison-1-serie-creee-par-morgan-o-sullivan-michael-hirst-10375614tyzwa_1713

Ces 10 épisodes, je les ai bouffé rapidement.

L’histoire, c’est celle d’Arthur. Élevé comme un paysan, il est en réalité le fils caché du roi Uther et malgré sa jeunesse et son inexpérience, il va devoir monter sur le trône suite à l’assassina de ce dernier. Merlin, dit l’Enchanteur, est son principal conseiller.

D’un premier mariage, Uther avait également une fille, Morgane, qu’il avait rejetée juste avant de mourir. Cette dernière, qui pensait monter sur le trône à la suite de son père, espère bien se débarrasser de son demi-frère afin de régner à la place. Pour ce faire, elle va utiliser des forces surnaturelles…

19870056

Côté casting

Sérieux… le mec qui joue Arthur, le blondinet de service et bien… c’est une grosse, grosse, grosse erreur de casting pour moi. Impossible de le prendre au sérieux ou même de s’intéresser à son destin.L’acteur qui l’incarne est aussi charismatique qu’un poisson rouge enrhumé. Il manque de poigne, de virilité, de noblesse. Pour moi, ça ne collait absolument pas.

J’ai donc vraiment eu du mal à le supporter lui…et puis sa Guenièvre aussi. Cette créature qui passe son temps à sortir de l’eau avec sa tunique collée à son corps de déesse… comment vous dire ? Je l’aurais bien noyée et qu’on en finisse ! Malgré tout, ce sont ses meilleures scènes parce que dès qu’elle ouvre la bouche, on découvre la platitude de son jeu d’actrice. En effet, il semblait plus indiqué de zoomer sur ses seins et sa chevelure dorée.

Heureusement (!!!), Eva Green fait une merveilleuse Morgane. Dangereuse, hargneuse, manipulatrice, cruelle… et si belle. J’ai été charmée de voir qu’elle avait un rôle assez conséquent car je m’attendais à la voir seulement de temps en temps.

Décors et compagnie

Cette première saison est loin de faire pitié, esthétiquement parlant… mais on sent quand même régulièrement qu’il n’y avait pas beaucoup de pognon sur la table quand il a fallu financer les décors, les costumes et tout le bazar. Par moment, ça fait quand même un peu « carton-pâte ». Ce sont des choses qui me gênent parce que quand on touche aux légendes arthuriennes, il faut quand même s’en donner les moyens. Même si les séries n’ont rien à voir, Camelot est sorti en même temps que Game of thrones et il ne faut pas longtemps pour réaliser qu’elles ne jouent pas dans la même cour (je dis ça… je ne suis pas allée plus loin que la première saison).

19681592.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Enfin, la série ne brille pas forcément par son originalité et par son suspens. Même si l’histoire est un peu revisitée (et considérablement assombrie), il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Disons qu’on ne termine pas un épisode avec l’envie terrible de voir la suite… Il manque un souffle épique, de la passion, des personnages emblématiques… Les enjeux semblent flous et le rythme est trop inégal pour que la série retienne longtemps notre attention.

Peut-être que tout se serait arrangé lors d’une seconde saison. Peut-être que les personnages se seraient affirmés. Qu’un bon rythme aurait été trouvé. Notamment avec la mise en place de la table ronde, tout ça tout ça. Mais on a pas jugé bon de donner une seconde chance à la série. Tant pis. Tant mieux. Je ne sais plus trop !

6 comments

  1. lujena says:

    « L’acteur qui l’incarne est aussi charismatique qu’un poisson rouge enrhumé » : mouahahahah……. C’est tout à fait ça 😀
    Moi je ‘lai regardée pour Joseph Fiennes, qui joue un Merlin… Atypique. Après… J’aurai été curieuse de voir la 2nde saison, s’ils avaient eu le pognon pour al faire… ça aurait pu évoluer dans le bon sens…

    • Audrey says:

      Je n’ai pas parlé de Joseph Fiennes et c’est une erreur de ma part mais qu’on le trouve atypique ou pas dans ce rôle (tu as trouvé le terme adéquat) il remonte quand même lui aussi le niveau des prestations.

      S’il y avait eu une seconde saison, je l’aurais regardée je pense… au moins par curiosité !!

    • Audrey says:

      Et encore, j’imagine même pas la frustration de ceux qui ont bossé dessus ! Tu dois vraiment être déprimé… parce que quoi qu’on en dise, c’est quand même un échec de s’arrêter au bout d’une saison. Surtout que vu l’histoire, ils auraient pu faire trainer pendant de nombreuses saisons encore !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge