Critique série : Broadchurch

Après avoir vu True Detective, je n’avais plus envie de mater de séries et encore moins de série policière. Pendant 14 petits jours, j’ai donc remis à plus tard les visionnages que j’avais en projet. Une fois ce sentiment évanoui, j’ai pu me lancer dans Broadchurch.

Il s’agit d’une série britannique. La saison 1 se compose de 8 épisodes de 54 minutes environ. Je sais qu’une saison 2 est prévue, apparemment ce sera un tout autre type d’histoire (ce qui me fait un peu peur d’ailleurs…).

Le résumé : la mort d’un garçon de 11 ans plonge une communauté a priori tranquille dans le drame et la douleur. Deux enquêteurs sont chargés de trouver le criminel : elle vit dans cette petite ville et est connue de tous, il vient de débarquer et a une personnalité plutôt…hum, complexe. La station balnéaire va devoir dire adieu à sa petite routine : bien des secrets vont remonter à la surface.

A la fois ouverte sur l’horizon et repliée sur elle-même, la ville de Broadchurch est presque inquiétante de tranquillité.  Dans cette série, j’ai particulièrement aimé les décors et la lumière parfois presque irréelle. Une petite ville balnéaire, de larges falaises inquiétantes et belles à la fois, la campagne anglaise… et au milieu de tout, le meurtre d’un ado. J’ai également apprécié l’ambiguïté qui plane sur chacun des personnages. A mesure que l’enquête avance, les masques tombent, les secrets sont dévoilés et chaque habitant est un coupable en puissance. La tension, les faux semblants, les rancœurs… toutes ces choses ont excité mon imagination…

…et c’est justement là que le bât blesse : j’ai été déçue par la fin. Je m’y attendais absolument pas, c’est donc un point positif mais au regard du reste de la série, je l’ai trouvée assez décevante et presque bâclée. Je m’attendais à mieux, je m’attendais à quelque chose de plus grand, de plus fracassant. C’est terrible, certes, mais je m’attendais à une histoire plus torturée, plus complexe. (à cela je peux également ajouter que j’ai détesté la théâtralité du dernier épisode).

Certains ont déploré la lenteur de la série. Voilà bien un point qui ne m’a pas du tout gênée même si je reconnais que le traitement de l’enquête est très classique (on a un fait, on part sur plusieurs pistes qui s’annulent pour n’en laisser qu’une seule, celle du vrai coupable). Je serais même tentée de dire que cette série n’est pas du tout lente (les gens, faudrait arrêter de vous gaver de films d’action américain, vous en perdez vos repères). Chaque scène a son importante, il n’y a aucun remplissage complaisant…

J’ai cru comprendre que les américains sont en train de faire leur remake. Ce dernier sera intitulé Gracepoint et David Tennant sera de nouveau de la partie, dans un rôle évidemment quasi similaire au sien dans Broadchurch. Apparemment, le coupable ne sera pas le même pour éviter qu’on devine tout à l’avance mais quand même, le concept et la présence du même acteur ont quelque chose d’extrêmement ridicule (à moins que mes sources soient mauvaises ou que je n’ai rien compris, dans ce cas-là, je ferme ma gueule !). Je ne regarderai sans doute pas…

En bref, j’ai regardé les 8 épisodes de Broadchurch très rapidement donc j’imagine que d’une certaine manière, elle m’a vraiment plu. Il est évident qu’elle est de qualité et à mon avis, elle est bien mieux filmée et a bien plus de style que Tunnel, que je viens également de terminer. Néanmoins, elle fait partie des séries que je n’aurais pas envie de regarder à nouveau, même dans plusieurs années. Un plaisir un peu périssable donc, mais à ne pas bouder pour autant !

2 comments

  1. Zofia says:

    En fait le remake de Broadchurch est prévu avec David Tennant et l’actrice de Breaking Bad (Skyler). Beaucoup cette série, et aussi David Tennant 😉
    La « lenteur » ne m’a pas du tout gênée mais c’est vrai que pour un oui pour un non, on dit que c’est lent. Par contre, j’ai trouvé que la fin, enfin le coupable collait avec l’histoire. Tout le monde peut être coupable, mais finalement, le vrai coupable est un de ceux que l’on soupçonne le moins. Après, je sais que souvent on attend une grande fin, un truc de ouf et j’ai l’impression que le sentiment de déception qu’on peut avoir pointe souvent son nez… est-ce que c’est pas simplement parce qu’on avait imaginé quelque chose de plus fou ?
    Zofia Articles récents…Deux pour le prix d’un !My Profile

  2. Audrey says:

    Non mais c’est vrai que JAMAIS je n’aurais pensé à ce coupable là et en cela, la série m’a bien eue ! Mais je m’attendais à un truc de plus complexe. Ce qui ne rend pas le crime moins sordide, bien au contraire !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.