Critique série : Bates motel

Ça vient d’où ? : il s’agit d’une série américaine proposée par Anthony Cipriano. Elle est diffusée depuis mars 2013.

Combien de saisons ? : la première saison contient 10 épisodes d’une quarantaine de minutes et est terminée depuis peu. La seconde est prévue pour 2014.

Ça parle de quoi ? : vous vous souvenez de Psychose, le célèbre film d’Hitchcock, et du fameux motel où Marion Crane fait une escale ? Elle finira trucidée dans sa salle de bains. Elle n’aurait donc jamais dû s’arrêter chez Norman Bates…dont cette série raconte justement le passé. Nous le voyons alors, plus jeune, essayer de s’en sortir avec ses névroses. La série raconte également la relation conflictuelle et ambigüe qu’il entretient avec sa chère maman.

Les points positifs : j’ai retrouvé avec plaisir le motel des Bates et le fameux manoir qui le surplombe. Mystérieux, glauque et inquiétant, ce décor a tout pour me plaire. J’avoue, dès le départ, j’ai trouvé que raconter le passé de ce personnage culte était une sacrée bonne idée. Ainsi, j’ai apprécié de découvrir sa vie, sa relation cruelle et œdipienne avec sa mère, ses débuts dans la taxidermie, ses amourettes d’adolescent… Les personnages sont intéressants et si les relations et conflits familiaux sont parfois un peu cliché, l’ensemble tient la route. Il y a suffisamment d’action et de mystère pour nous tenir en haleine et les moments de calme sont succédés par des scènes pleines de tension.

Les points négatifs : Bates motel est une série qui prend son temps. Ainsi, il ne faut pas s’attendre à voir les meurtres se succéder de manière rapide. Norman a tout juste 17 ans et essaie de se débattre entre son amour dévorant pour sa maman et ses envies d’indépendance. L’histoire ne conviendra donc pas à ceux qui espèrent frémir de peur (nous ne sommes pas devant un film d’horreur !) ou ceux qui veulent du gore (même si certaines touches bien glauques viennent ponctuer le récit).

Autre point : pas la peine d’être un grand cinéphile pour le savoir, Psychose ne se passe pas de nos jours. Comme nous sommes censés suivre le passé du personnage, je pensais plonger encore quelques années en arrière, en plein cœur des années 50 (ou à peu près). Or, si l’esthétique (certains décors, les voitures, certaines tenues…) sont un peu vieillots et rappellent cette époque, l’histoire est très curieusement située de nos jours. Au départ, je n’ai pas fait attention et puis l’envoi d’un sms sur un iphone m’a fait tiquer. Quelle idée saugrenue ! Du coup, on a vraiment du mal à se situer face à l’histoire et je n’ai pas aimé ce jeu avec les différentes époques… tout simplement parce que cela décrédibilise totalement ce préquel. La référence à Hitchcock n’a plus aucun sens.

En bref : Bates motel n’est assurément pas la série du siècle. Elle n’est pas vraiment ce que j’attendais et s’éloigne finalement assez du monde d’Hitchcock (le principe du préquel ne semble être finalement qu’un prétexte). L’histoire aurait gagné en force et en intérêt si elle ne reposait pas sur le personnage de Bates mais sur une personnalité inventée de toutes pièces. Mais je pense me jeter sans hésiter sur la saison 2, ne serait ce que pour suivre la suite de ses aventures.



3 commentaires

  1. zofia wrote:

    J’aimerais bien la regarder par curiosité mais le fait qu’elle se passe à notre époque, ça me refroidit un petit peu, c’est vraiment dommage !

  2. zofia wrote:

    Au fait as-tu regardé la dernière saison de Dexter ? tu en as pensé quoi ?

  3. Audrey wrote:

    C’est dommage, c’est clair ! Mais l’ambiance est quand même très rétro donc c’est facile de l’oublier, à certains moments !

    Non, j’ai arrêté Dexter la saison d’avant. J’en avais marre. Mais je pense peut être reprendre dans les mois qui suivent. Même si je connais la fin de la dernière saison ! Malheureusement, je ne peux donc pas en discuter avec toi :-/

Laisser un commentaire

CommentLuv badge