Critique Les sept sœurs – Tome 1 : Maia, Lucinda Riley

les_sept_soeurs_maia_c1_large

Résumé éditeur

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a adoptées aux quatre coins du monde lorsqu’elles étaient bébés, Maia d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, un magnifique château sur les bords du lac de Genève.Pour héritage, elles reçoivent chacune un mystérieux indice qui leur permettra peut-être de percer le secret de leurs origines. La piste de Maia la conduit au-delà des océans, dans un manoir en ruines sur les collines de Rio de Janeiro, au Brésil. C’est là que son histoire a commencé? Secrets enfouis et destins brisés : ce que Maia découvre va bouleverser sa vie.

Mon avis

Cela fait un petit moment que j’entends parler de Lucinda Riley. J’avais donc très envie de la découvrir et en même temps, un peu peur d’être déçue. J’avais finalement une image un peu faussée de ses livres que j’imaginais romantiques, mais sans réel intérêt littéraire. Une chose est certaine, la plume de l’auteur est très agréable et l’histoire, qui pourtant, ne me tentait qu’à demi (je ne suis vraiment pas fan de l’Amérique du sud alors une histoire qui se passe au Brésil : bof !) m’a vraiment divertie !

Je passerai rapidement sur l’histoire de Maia et de ses sept sœurs. Il est juste important de savoir que sept tomes sont prévus, chaque ouvrage se consacrant au destin de chaque sœur, ce qui parait logique. Ce premier tome est donc consacré à Maia, l’aînée et le second, déjà sorti, est quant à lui dédié à Ally, la seconde sœur a avoir été adoptée. Dans ce tome, l’auteur nous les présente rapidement puisqu’elles se retrouvent toutes à la mort de leur père ce qui excite forcément notre curiosité pour la suite.

Beaucoup de questions restent en suspens et la figure de Pa Salt, est finalement encore plus mystérieuse à la fin de l’œuvre que dans les premières pages. On devine alors que l’auteur a encore beaucoup à nous proposer.

la-statue-du-christ-redempteur-a-rio-de-janeiro-au-bresil-l-une-des-7-merveilles-du-monde-moderne_131521_w620Le roman en tant que tel s’articule entre deux périodes : l’année 2007, soit l’année de la mort de Pa Salt et de l’enquête de Maia [de la Suisse à Rio puisqu’elle comprend assez vite que Rio est sa ville d’origine] et les années 1920-1930 [entre Rio, Florence et surtout, Paris].

Dans le cas de la période appartenant au passé, l’héroine de l’histoire n’est plus Maia mais Izabela.

Avant de se marier à un homme qu’elle n’aime pas, cette jeune fille brésilienne de bonne famille effectue un voyage en France au début du 20ème ce qui nous permet de découvrir le Paris artistique et bohème de l’époque, celui de Cocteau, de Ravel, de Montmartre, de l’absinthe…Mais surtout, ce voyage permet de découvrir, à travers ses yeux, les différentes étapes de la création du Christ Rédempteur, une sculpture gigantesque qui domine la ville de Rio depuis l’année 1931 mais qui a été pensée et conçue à Paris.

A partir de ce stade, il est clair que Lucinda Riley fait le choix de lier la fiction à la réalité historique et introduit des personnes ayant réellement existé comme Paul Landowski, Heitor da Silva Costa. J’ai trouvé ce pan de l’histoire super intéressant, vraiment !

Par contre, ne comptez pas sur moi pour vous expliquer le lien entre ces deux périodes et nos deux héroïnes, c’est à vous de le découvrir en lisant le roman !

Et les défauts dans tout ça ?

A vrai dire, il n’y en a pas vraiment pour qui aime les sagas familiales pleines de secrets, d’amours contrariées, d’alliances, de voyages à l’autre bout du monde et de mystères à débusquer.

Les personnages proposés par Lucinda Riley ne m’ont pas posé problème et si je n’ai pas vraiment eu de coup de cœur pour Maia, j’ai été charmée par celui d’Izabela. A vrai dire, l’histoire de cette dernière est quand même beaucoup plus développée ce qui est intéressant pour les lecteurs et en même temps, frustrant car en parallèle, on a finalement peu de temps pour découvrir Maia à qui ce premier tome est quand même censé être consacré. Du coup voilà, il y a un petit déséquilibre et je trouve que cela joue un peu dans notre relation avec les personnages.

Autre petit souci : l’histoire qui semblait très originale et très prometteuse dans le résumé manque finalement un peu de caractère dans le sens où elle se révèle, pour le moment, assez classique. C’est bien écrit, bien mené mais finalement, cette recherche des origines se déroule à peu près comme on pouvait l’imaginer… A voir si Lucinda Riley nous propose un traitement un peu plus audacieux par la suite !

10 comments

    • Audrey says:

      C’est vrai que se lancer dans une telle aventure n’est jamais à prendre à la légère mais je ne me sens pas débordée pour autant.

      Mais je lis finalement très peu de sagas donc je peux me le permettre. Si la parution des livres est étalée sur plusieurs années, ça ne me dérange pas 😀

    • Audrey says:

      Tu vois j’ai lu le premier tome mais je ne ressens aucune pression pour lire le second… ça viendra quand ça viendra ! 😀 Ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas aimé ma lecture, bien entendu !
      Mais je comprends aussi que tu ne préfères pas t’engager dans une lecture au long cours… même si on peut aussi voir cette saga comme la promesse de belles heures de lecture en perspective ! 🙂

Laisser un commentaire

CommentLuv badge