Critique saison 2 The Paradise

Si j’avais déjà beaucoup aimé la première saison, les huit épisodes suivants de The Paradise (dispo sur netflix, pour celles que ça intéresse) m’ont également beaucoup plu. Cette série était décidément CHAR-MANTE et c’est bien dommage qu’elle soit terminée. Je ne sais pas dans quelle mesure on peut dire que c’est une belle adaptation de Zola, je n’ai pas encore lu Au bonheur des dames, mais je trouve que ses personnages, son univers soigné, sa musique et les magnifiques costumes sont des qualités particulièrement notables.

axowwpphlm

Attention, cet article contient quelques spoilers donc si vous avez seulement vu la première saison, vous risquez d’en apprendre un peu trop sur la suite en lisant ce qui suit ! 

Denise, notre héroïne, n’a jamais été la petite naïve innocente débarquant de sa campagne mais dans cette seconde saison, elle occupe plus que jamais une place de choix au Paradise. Attendez-vous donc à la voir prendre de plus en plus de responsabilités. En parallèle, Moray n’est plus totalement le roi des lieux étant donné que…Katherine, mariée à Tom Weston, a hérité du Paradise suite à la mort de son père. Elle le fait néanmoins revenir pour diriger l’établissement mais son mari, conscient de leur ancienne relation, cherche quant à lui à l’évincer définitivement. Quant à Denise et Moray, leur relation va bon train mais ils vont devoir passer par bien des épreuves avant de trouver leur équilibre.

paradise-s2-e7-highres

Mon avis

Rien à redire pour cette seconde saison, toujours aussi agréable à voir et relativement rythmée. L’intrigue m’a parue bien équilibrée de bout en bout et j’ai beaucoup aimé suivre l’évolution des différents personnages. Il y a du mouvement, des rapports de force qui s’inversent et autant de sous intrigues (parfois dramatiques, parfois très légères et comiques) qui donnent du corps et de l’épaisseur à la trame narrative principale.

Denise a plus de responsabilités et reprend le poste de Miss Audrey. Notre regard sur elle change peut-être un peu car elle n’a jamais paru si…ambitieuse et surtout, elle s’affirme en tant que femme d’action, refusant, au passage, d’être « la chose » de Moray qui a tendance à considérer qu’elle fait partie de ses possessions. Clara est plus que jamais présente dans l’histoire et, gagnant en humanité, nous devient plus sympathique. Il est également très intéressant de retrouver Katherine en femme mariée. Tom Weston est un homme cruel et à la fois, il a ce petit truc qui ne le rend pas totalement antipathique pour autant.

Il y a quelques points qui m’ont peut-être posé souci. Notamment voir les femmes sortir au pub le soir, cela se faisait peut-être mais je ne suis pas certaine qu’une femme « sérieuse » s’autorisait vraiment ce genre de divertissement, même en groupe (mais je me trompe sans doute). Voir deux personnages s’embrasser à pleine bouche en pleine rue m’a également fait bizarre, c’est le genre de scène romantique et jolie mais totalement impensable au vu de l’époque…. mais c’est furtif.

Bref, tout ça pour dire que j’ai retrouvé toute la magie de la première saison dans ces 8 nouveaux épisodes. C’est frais, parfois frivole, toujours joli et surtout, extrêmement divertissant (enfin pour moi !). Quant à la fin et bien… elle m’a parue un peu précipitée je l’avoue mais avec du recul, elle est logique. Certains personnages restent un peu sur la touche (en même temps il était impossible de donner un clap de fin à toutes les histoires) mais je suis relativement satisfaite.

4 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge