Critique Rutland Place, Anne Perry

Je venais juste de terminer Resurrection row  et c’est avec un grand plaisir que j’ai sauté sur le Charlotte et Thomas Pitt suivant, soit Rutland place.

Dans ce nouveau tome, Anne Perry se concentre sur des intrigues très féminines.

Il sera question du vol d’un médaillon au contenu compromettant pour la mère de Charlotte [d’autres vols ont été commis à la même époque, dans d’autres maisons du quartier], mais également du meurtre d’une habitante de Rutland place [aurait-t-il un lien avec la mort d’une jeune femme de bonne famille, quelques temps plus tôt ??].

Thomas est toujours là, évidemment, mais disparait pour une fois derrière le personnage de Charlotte. Nous retrouvons aussi la sœur de cette dernière, Emily, sans oublier sa mère Caroline et son père Edward, deux personnages qu’on avait perdu de vue depuis la fin du premier volume. On peut bien évidemment souligner le retour d’un personnage apparu dans Le Crime de Paragon Walk, soit Alaric, le français beau gosse et mystérieux.

A noter que Charlotte est également enceinte de son second enfant et qu’elle et son mari ont emménagé dans une maison plus grande et plus jolie. Ils ont même une bonne à tout faire ! Me voilà extrêmement soulagée : Charlotte va peut-être arrêter de jouer à la soubrette !

Est-ce que ça valait le coup d’enchaîner directement sur ce tome, alors ?

Et bien oui ! Retrouver rapidement les différents personnages, c’est toujours un bonheur. Et puis la saga Charlotte & Thomas est suffisamment bien entamée pour que je me permette de les avaler les uns à la suite des autres !

Il faut néanmoins noter que Rutland Place est très différent des autres volumes : alors que ces derniers démarraient tous au quart de tour, celui là prend vraiment beaucoup son temps ! Ce n’est pas un point qui m’a gêné : je lis les Anne Perry car ce sont des polars mais j’aime aussi les détails de la vie victorienne mais les amateurs d’enquête ont dû s’ennuyer en attendant que l’intrigue commence réellement !

De toute manière, malgré son charme, ses anciens et ses nouveaux personnages, Rutland Place ne nous délivre pas forcément la meilleure enquête de la série (du moins de ce que j’en connais). J’ai trouvé que l’histoire était moins mystérieuse et surtout, beaucoup moins originale.

L’intérêt de ce roman réside plutôt dans l’ambiguïté des personnages et dans leurs relations opaques. Il y a Caroline Ellison qui rêve à un autre homme que son mari, un homme auquel Charlotte n’est pas indifférente non plus, mais aussi Éloïse et son frère entretiennent une relation un peu trop exclusive, des histoires de jalousie, de secrets et toujours cette critique à peine voilée d’une haute société hypocrite et qui surveille constamment les autres dans l’espoir de découvrir un secret compromettant… ça ne fait pas vraiment rêver quoi !

J’aurais vraiment aimé enchaîner sur Le cadavre de Bluegate Fields mais malheureusement, je ne l’ai pas en stock. J’ai cependant les trois volumes d’après…mais bon, je vais résister car je préfère lire l’histoire dans l’ordre à cause des clins d’œil de l’auteur aux volumes précédents ! Mes finances n’étant pas vraiment au beau fixe, je vais essayer de commencer la série William Monk, de la même auteure, car j’en ai aussi quelques uns dans la bibliothèque !

thrillerpolar-pativore2

2 comments

Laisser un commentaire

CommentLuv badge