Critique Rosewood Lane

Sortie : (2012 ?)

Note :2/5

 

Le résumé : Sonny Blake est psy dans une émission de radio. En parallèle, elle travaille également avec des jeunes à problèmes. Quand son père, alcoolique depuis des années, meurt en tombant dans l’escalier de la cave, elle tente de vendre la maison, en vain. S’y installant finalement, elle se rend vite compte qu’elle va avoir quelques soucis avec le livreur de journaux, un jeune homme qui terrorise le quartier. Il a l’air d’en savoir beaucoup sur elle, la mort de son père ne serait-elle pas un accident ?

Ce que j’ai aimé : Rosewood Lane est plus un thriller qu’un film d’horreur même si l’effroi, le suspens et le mystère sont au rendez-vous. Quand on débarque dans la petite ville avec Sonny, on prend peur avec elle et on s’inquiète de voir ce drôle de mec errer continuellement dans le voisinage. Qui est-il ? Que veut-il vraiment ? L’enquête de Sonny est difficile et semée d’embûches… Au départ, je ne m’attendais pas à grand-chose mais il faut avouer qu’on se laisse embarquer par l’histoire et que la photo du film est soignée, de qualité.

Ce que je n’ai pas aimé : Rosewood Lane souffre d’un certain manque de rythme…enfin, ça dépend des moments. Le film reste assez inégal et si on se laisse prendre à l’histoire, on en ressort de temps en temps en se disant « pfffff, que c’est mal joué ». Autant j’aime bien Rose McGowan d’habitude, autant je l’ai trouvé très passable dans ce film. J’ai été hypnotisée par sa bouche qui m’a paru un peu trop pulpeuse pour être réelle. Bref, on aurait dit une actrice porno. En somme, Rosewood Lane est très classique et ne réserve aucune surprise aux spectateurs.

En bref : Malgré quelques qualités, Rosewood Lane nous présente une fin bien bâclée et mal ficelée qui nous désole quelque peu…

This entry was posted in A voir.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.