Critique Rose Soie, Camille Adler

Je me suis offert ce livre il y a 2 mois. La promo dont il faisait l’objet est toujours d’actualité alors s’il vous tente, foncez ! 2,99 euros, ça vaut le coup !

rose-soieHistoire

Rose de Saulnay est jolie, riche et marquise. Elle aurait, a priori, tout pour être heureuse si elle n’avait pas à vivre avec un mari violent et méprisant. Si le couple sauve les apparences en société, à la maison c’est une autre histoire… Heureusement, Rose a une passion dans la vie : la couture. Sa rencontre avec Alexander Wright, le couturier le plus en vue du moment à Paris va la pousser à vivre pleinement sa passion…

Mon avis

Rose soie m’intriguait depuis un moment mais j’avais peur d’être déçue.

Après lecture, j’avoue sans mal avoir été assez charmée par la plume de l’auteure et par une histoire, certes légère, mais plutôt bien menée. J’ai trouvé que Camille Adler avait évité tous les trucs qui m’agacent assez souvent dans les romances. J’ai notamment aimé le fait que la rencontre d’un homme pousse l’héroïne à se dépasser, à prendre sa vie en main (mais sans qu’elle devienne pour autant une petite fille qu’on prend par la main) et qu’elle ne devienne pas une cruche enamourée avec un QI d’huitre chaque fois qu’il débarque dans la pièce.

Et quitte à passer pour une coincée, j’ai été contente de voir que Camille Adler ne s’était pas pliée à la scène érotique à laquelle toutes les auteures de romances se sentent (visiblement) obligées de s’atteler à un moment ou à un autre. Non pas que j’y suis allergique mais je ne recherche absolument pas les moments torrides et/ou croustillants quand j’ouvre un livre…

Bien évidemment, l’intrigue est cousue de fil blanc, du moins en ce qui concerne la romance.  Dès le départ, on se doute très bien avec qui l’héroïne va finir mais c’est souvent le cas dans les romans d’amour, non ? …cela ne m’a pas dérangée plus que ça. Parler de l’émancipation de la femme, tout ça, c’est également archi vu et revu… Pas grave non plus après tout !

J’ai également aimé que Rose, notre héroïne, aime la couture et qu’elle se rapproche d’un couturier, lui aussi passionné par cet art. Le récit est donc riche en descriptions qui font rêver. Leurs créations, les tissus, les dentelles, la mode se retrouvent à toutes les pages et cela donne un caractère particulier au roman.

Je suis loin d’être une experte mais j’ai trouvé que le contexte historique (rappelons qu’on est en 1884) était relativement bien respecté, aussi bien au niveau des dialogues que des mœurs. Moi, rien ne m’a choquée mais quitte à me répéter en l’espace de deux lignes : je ne suis pas non plus une puriste.

Cela dit,j’ai quand même trouvé la part historique du roman un peu légère. Pleine de bonnes intentions. Mais légère. Moi qui ai récemment lu La part des flammes (un roman historique qui se passe également à Paris, mais environ 13 ans après l’intrigue de Rose Soie),je ne peux que noter la différence. Contrairement au roman de Gaelle Nohant, l’Histoire n’est qu’une jolie toile de fond dans Rose Soie et elle aurait vraiment mérité d’être mieux exploitée.

Mais bon, après tout, ce n’était peut-être pas le but de Camille Adler qui, j’en suis certaine, ne se vante pas d’avoir écrit un roman historique.

Bref, Rose Soie n’est pas un coup de cœur mais j’ai trouvé cette romance assez plaisante et agréable à lire. J’aime le style de Camille Adler (et je ne suis pas toujours aussi charmée quand je découvre la plume de certaines auteures de romances) et j’ai beaucoup aimé le personnage du couturier !

J’ai lu ce livre dans le cadre de mon challenge perso « Je vide ma PAL »

4/88

Room-Read-livres-hauteur-enfants_0_730_502

11 comments

  1. sanasan says:

    Bon tu t’en doutes un peu je suis une puriste du genre 😉 Cela dit, je suis assez d’accord avec les faiblesses que tu pointes et que l’on retrouve dans beaucoup de romance. Mais après tout, quand on lit ce genre de roman, dans la plupart des cas on sait à quoi s’attendre et moi personnellement ça ne me dérange pas 🙂 Ni les scènes érotiques d’ailleurs 😉 Quand on lit de la romance, en général, on y coupe pas 🙂 Mais ces dernières années, elles sont devenues plus « crues » que lorsque j’ai commencé à en lire… je comprends que ça agace. 😉 Bon, tu m’as donné envie de le remonter du bas de la pile 😉
    sanasan Articles récents…La confidente des morts d’Ariana Franklin…My Profile

    • Audrey says:

      Non moi non plus ça ne me dérange pas (les intrigues cousues de fil blanc) car évidemment, on veut toujours que ce genre d’histoire ça finisse bien et généralement, pour que ça finisse bien, l’héroïne doit finir avec celui qu’elle convoite au début ^^

      C’est vrai que les scènes érotiques, ça me fatigue un peu… pour moi ça n’apporte rien, sauf dans des cas très précis. C’est pour ça que j’aime bien les austenneries car généralement c’est soft (enfin pas toutes je sais ^^) mais je suis trop fleur bleue. J’aime bien le romantisme et les scènes de c** super crues, c’est juste incompatible à mes yeux. Enfin je sas pas si tu vois ce que je veux dire… Je préfère que la vie sexuelle des personnages soit évoquée ou même totalement passée sous silence.
      Enfin les passages érotique me dérangent beaucoup moins dans les romances modernes que dans les romances historiques d’ailleurs ! bizarre !

      • sanasan says:

        Moi perso elle ne me gêne pas… Sauf quand c’est vraiment vulgaire. là je ne te cache pas que ça me hérisse le poil. Je suis aussi fleur bleue et une scène décrite avec savoir faire ça me convient parfaitement… Mais quand le type ou la nana d’ailleurs nous sort un « j »ai envie de te b**** jusqu’à ce que tu perdes connaissances »… Je suis juste outrée !! Ou quand le type avant de se taper la nana l’insulte copieusement en n’y allant pas de main morte genre « tu es une s***** » mais j’aime ça » !! Beurkkkkk … Tu devrais lire les commentaires concernant une romance moderne qui s’appelle Beautiful Bastard je crois… Je n’ai pas lu cette romance, juste les comm et ça m’a suffit !! J’ai envie qu’on me vende du rêve !! Les rapports humains foireux très peu pour moi 😉
        sanasan Articles récents…La confidente des morts d’Ariana Franklin…My Profile

        • Audrey says:

          Beautiful Bastard ça me dit quelque chose ! J’ai vu la couverture passer plusieurs fois mais c’est totalement le genre de livres devant lequel je ne m’attarde jamais. Je crois que j’y suis totalement allergique. Je vois totalement ce que ça peut donner !! C’est dommage que ce soit la mode de ce genre de littérature depuis un moment… J’ai l’impression que ça a explosé depuis 50 nuances de Grey… ce bouquin a l’air d’avoir décomplexé pas mal de lectrices et d’auteurs !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge