Critique Risque Zéro, Olga Lossky

Publié le 3 janvier 2019 aux éditions Denoël, Risque Zéro est un roman écrit par Olga Lossky.

Résumé éditeur

Au milieu du XXIe siècle, Providence a révolutionné le suivi médical grâce à la «plume d’ange», une puce sous-cutanée qui contrôle la santé et l’environnement de ses adhérents en temps réel. Son objectif : le risque zéro. Agnès Carmini vit dans ce monde millimétré, où repas et temps de sommeil sont dictés par les logiciels. Victorien, son mari, a beau être l’un des concepteurs du projet, elle ne parvient pas à se satisfaire pleinement de ce système, dont la régularité apaise pourtant ses angoisses. Agnès continue d’exercer comme anesthésiste à l’hôpital public, un des derniers bastions à refuser la médecine numérique, et se ressource dans la hutte en paille de ses grands-parents, qui ont choisi un mode de vie autarcique.
Tout bascule le jour où une adhérente Providence meurt au bloc. Agnès est accusée de négligence tandis que l’opinion publique s’émeut. Le risque zéro ne serait-il qu’un mythe ou, pire, un simple argument de vente? Que fait donc l’épouse d’un dirigeant de Providence dans ce service de médecine traditionnelle, loin des innovations prônées par la prestigieuse entreprise? La tornade médiatique va contraindre Agnès à faire voler en éclats les contours de son existence programmée.

Mon avis

Risque zéro n’est pas, à proprement parler, le type de livres que j’ai l’habitude de lire. Appartenant au genre de l’anticipation, il nous présente en effet une société future qui ressemble à celle qui pourrait être la nôtre si toutes les inventions technologiques, dont on connait déjà les prémices, voyaient bel et bien le jour et se démocratisaient auprès du plus grand nombre. Montres ou lunettes connectées, voitures sans conducteurs, puces implantées qui suivent nos constantes de santé (activité cardiaque et cie…) : toute la société mise en scène par l’auteure est contrôlée par la technologie. Le but ? Limiter les risques et promettre à ceux et celles qui peuvent financièrement s’offrir de telles options, une vie sans heurts. Une vie sûre. Mais une vie trop sage ? Peut-être bien…

Au début de ma lecture, j’ai très rapidement pensé à Black Mirror dont je suis une grande fan. Dans ce livre comme dans la série, la technologie omniprésente, à l’origine pensée pour rendre la vie de l’homme plus confortable, finit par régenter sa vie de A à Z. Au programme : une société surveillée, conditionnée et où la notion même de libre arbitre et de liberté ne sont plus que de vagues souvenirs. Ou presque !

Car Risque zéro ne propose pas seulement des personnes délicieusement ancrées dans cette routine : certains remettent en question cet ordre établi. C’est notamment le cas d’Agnès, notre héroine, qui va voir sa vie être transformée par un drame inattendu.

Est-ce que j’ai aimé ma lecture ? Oui et non.

Oui parce que les personnages sont intéressants, parce que j’ai beaucoup aimé le « décor » futuriste-mais-plausible de l’intrigue, parce que c’est bien écrit, fluide et parce que le roman pose de vraies questions.

Étrangement, je n’ai pas été convaincue à 100 % non plus pour autant car je m’attendais à une intrigue plus « forte ». J’ai passé une partie de ma lecture à attendre quelque chose qui n’est pas arrivé. Je ne sais pas ce que j’attendais exactement. Le fait est que d’une certaine manière, je suis restée un peu sur ma faim. Je conçois que l’argument n’a rien de très objectif et il est donc à prendre avec des pincettes. Le fait est que malgré toutes ses belles qualités, le roman n’a pas rempli son office à 200 %. Je ne peux pourtant que vous le conseiller, surtout si vous êtes sensibles aux thèmes captivants qu’il traite !

3 comments

  1. zofia says:

    C’est dommage quand on attend quelque chose (sans savoir quoi exactement) et que ça n’arrive pas ! c’est frustrant !
    D’ailleurs ça me fait penser que je dois te demander un truc par rapport à Black Mirror (sur facebook ou mail ça sera plus simple)
    zofia Articles récents…Bilan de janvierMy Profile

Répondre à zofia Annuler la réponse

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.