Critique Rêver, Franck Thilliez

ob_976f28_reverRésumé éditeur

 Si ce n’étaient ses cicatrices et les photos étranges qui tapissent les murs de son bureau, on pourrait dire d’Abigaël qu’elle est une femme comme les autres.
Si ce n’étaient ces moments où elle chute au pays des rêves, on pourrait jurer qu’Abigaël dit vrai.
Abigaël a beau être cette psychologue qu’on s’arrache sur les affaires criminelles difficiles, sa maladie survient toujours comme une invitée non désirée. Une narcolepsie sévère qui la coupe du monde plusieurs fois par jour et l’emmène dans une dimension où le rêve empiète sur la réalité. Pour les distinguer l’un de l’autre, elle n’a pas trouvé mieux que la douleur.

Comment Abigaël est-elle sortie indemne de l’accident qui lui a ravi son père et sa fille ? Par quel miracle a-t-on pu la retrouver à côté de la voiture, véritable confetti de tôle, le visage à peine touché par quelques bris de verre ? Quel secret cachait son père qui tenait tant, ce matin de décembre, à s’exiler pour deux jours en famille ? Elle qui suait sang et eau sur une affaire de disparitions depuis quelques mois va devoir mener l’enquête la plus cruciale de sa vie. Dans cette enquête, il y a une proie et un prédateur : elle-même.

Mon avis

Si je ne suis pour autant pas une groupie, je considère à présent que Franck Thilliez est une valeur sûre pour qui aime les polars. Déjà, parce que ses enquêtes sont toujours fouillées, complètes, ultra documentées. Parce que ses personnages ont généralement de l’épaisseur et, en tous cas, ne me semblent jamais clichés. Parce qu’il sait manier les intrigues et me rendre folle.

Est-ce que ça a été le cas avec ce roman ? Et bien oui et non !

Rêver est un livre qui associe une enquête policière avec des thèmes comme l’amnésie, le sommeil, les troubles du sommeil ce qui est absolument captivant et très intéressant d’un point de vue narratif. En effet, Abigaël, l’héroïne du roman, est narcoleptique et soumise à quelques soucis qui lui font parfois prendre les rêves pour la réalité… Et la réalité, pour des rêves. Au point de ne plus trop savoir ce qu’elle a vraiment fait ou pas et si les révélations auxquelles elle parvient sont vraies ou tout simplement créées par son esprit malade.

Pour nous compliquer un peu les choses (car évidemment, au début de chaque chapitre on ne sait jamais trop si on est dans le rêve ou non), l’auteur s’amuse à aller et venir entre le présent et le passé (quelques mois puis quelques jours plus tôt) et mélange donc les périodes. C’est loin d’être incompréhensible ou inutile mais il faut rester vigilant pour être certain de bien comprendre l’ensemble.

Tout ce mélange, tout ce jeu de piste ont fait que, franchement, je n’ai rien vu venir. La fin m’a surprise. Naïveté ? Bêtise de ma part ou talent de l’auteur ? Optons plutôt pour la seconde solution hein !? 😀

Malgré tous ces points positifs, j’ai quand même trouvé que ce roman était un peu moins pointu que les Thilliez que j’ai déjà lu (et j’en ai lu peu). Le thème de la narcolepsie est là mais peut-être pas assez exploité. Puis la dernière partie m’a parue un peu invraisemblable quand même et quand les trucs pas réalistes s’accumulent… Bon !

Si on ne s’arrête pas trop sur les détails, ce roman est un vrai plaisir à lire, il est captivant et je le considère donc comme réussi !

111930292_o

4 comments

    • Audrey says:

      J’ai juste eu cette impression à la fin et tous les lecteurs ne l’ont pas forcément donc tu pourrais ne pas passer par ce sentiment ! Je te le souhaite ! Chez moi, ce fut quand même très léger et ça n’a rien gâché ! 🙂

  1. Zofia says:

    J’aime bien le domaine des rêves et du sommeil mais bizarrement je n’étais pas très attirée par celui-ci, mais bon je le lirais car ma soeur l’a acheté, ce n’est qu’une question de temps 😉
    Zofia Articles récents…Bujo ?My Profile

    • Audrey says:

      Ah oui ? Moi il m’avait intriguée ! Mais peut être que tu as l’impression de « déjà vu », c’est que certains fans de Thilliez ont eu en lisant ce livre (cf Babelio). Moi je ne connais pas encore assez pour avoir ce sentiment.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge