Critique Puzzle

Sortie : 19 novembre 2014

Encore une mauvaise pioche avec Puzzle ! J’y allais sans grande conviction mais avoir l’espoir de voir le film dramatique et poignant que m’avait vendu la bande annonce. Mais non. Et puis James Franco, l’une des raisons qui m’a poussé à aller le voir, est finalement très peu présent à l’écran alors que Liam Neeson est omniprésent. Tristesse !

L’histoire ? Plutôt LES histoires. Trois histoires, pour être précis. Trois histoires qui se déroulent à Paris, à Rome et à New York. Des histoires d’amour et de trahison. Trois histoires liées entre elles, apparemment.

2h17 de Puzzle, c’est trop. Malgré un beau casting. Malgré une belle mise en scène qui permet de passer de manière très fluide d’une histoire à une autre.

A la base, j’ai quand même aimé le côté « film choral » et la présence d’acteurs comme Adrian Brody que je n’avais pas vu sur grand écran depuis un bail. Au tout début, j’avais donc en tête des films tels que Babel ou Amours chiennes où le fil conducteur entre les nombreux et différents personnages a un certain sens (mais tout le monde n’a pas le talent d’Alejandro González Iñárritu). Sauf que je n’ai pas compris celui de Puzzle. Sauf que ce film tombe très vite à plat. Je ne sais même pas ce qu’il y avait à comprendre au fond, mais j’ai l’impression… d’avoir rien capté à l’ensemble.

Démêler le vrai du faux ? La réalité de la fiction ? Comprendre les similitudes entre des histoires qui semblent s’influencer entre elles ? Pour quoi faire finalement ? Je n’étais pas passionnée et je n’ai pas cherché plus loin. J’espérais juste que les dernières minutes du film me laissent sur le cul… elles m’ont juste fait sourire parce qu’enfin, j’allais pouvoir me lever de mon siège et aller manger…

D’abord un peu intéressée par le mélo que vivent ces différents couples, j’ai finalement décroché. C’était trop… mièvre. Romanesque, mais dans le mauvais sens du terme. C’était juste pénible. Au final, je n’ai pas vraiment saisi l’intérêt du film et où le réalisateur voulait vraiment en venir. Drôle de constat final !

4 comments

  1. Lujena says:

    Purée, idem, on n’a rien capté l’Homme et moi. ON a arrêté au milieu, repris un bout de fin. … Mais c’est tellement… Bizarre! on a cru avoir capté quelque chose à plusieurs moments, puis en fait non. Raté pour nous, donc! 🙁

    • Audrey says:

      ça me rassure un peu alors ! 😀
      Certains disent que c’est un film magnifique, d’autres que c’est d’un ennui terrible… J’ai l’impression que personne est d’accord ! Mais en tous cas, c’est quand même un brin prétentieux comme film non ?

  2. auroreinparis says:

    Tu exprimes ce que j’ai ressenti aussi. Mais j’ai hésité au début, je le trouvais pas mal parti, puis après quand j’ai réalisé que ça se passait dans trois pays différents et que les gens avaient quand même des situations en commun et des liens entre eux, j’ai flairé la supercherie facile ! « elles m’ont juste fait sourire parce qu’enfin, j’allais pouvoir me lever de mon siège et aller manger… » tu m’as faite rire !

    • Audrey says:

      L’appel de la bouffe était fort ! 😀
      Mais si le film avait été bon, j’aurais pu l’oublier un instant…
      Mais je te rejoins sur le fait que dans un premier temps, j’ai trouvé ça acceptable. Mais les 45 dernières minutes m’ont vraiment vraiment fait changer d’avis…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.