Critique Pretty Persuasion

Sortie : année de production 2004 mais sorti chez nous en dvd en 2011

Un film qui sort directement en dvd en Europe, des années après sa sortie américaine, ce n’est jamais très bon signe. Et en effet, Pretty Persuasion n’a pas grand-chose d’inoubliable. A vrai dire, je l’ai juste regardé pour la présence d’Evan Rachel Wood et sur ce point je n’ai pas été déçue, elle y est très bonne, comme toujours.

Pretty Persuasion nous raconte l’histoire de Kimberly Joyce. Jeune, jolie, riche, elle habite Beverly Hills et se caractérise par sa cruauté et surtout par son art de la manipulation. Son but ? Etre célèbre. Et elle ne reculera devant rien pour y parvenir. Quitte à sacrifier des personnes innocentes en route…

Pretty Persuasion est, à première vue, un film plutôt intéressant. Disons que je me suis laissée avoir au moins pendant la première heure. Ce long métrage reprend notamment le bon vieux thème des poursuites illégitimes pour harcèlement sexuel. Le ton est satirique, l’humour noir bien présent et tout entier personnifié en Kimberly qui profère un sacré florilège de propos haineux et racistes sur un ton girly et innocent. Perverse, sexy, aguicheuse, elle est scandaleuse mais décidément attirante pour nous, les spectateurs. On comprendra bien vite que l’habit ne fait pas le moine…et que derrière se cache un montre d’égoïsme, indifférent aux souffrances d’autrui.

Mais Pretty Persuasion est également une critique de ces familles richissimes et snobinardes de LA. La vie de famille, la jeunesse dépravée et sans limites, l’immigration, les modèles parentaux… c’est déjà vu ailleurs, certes, mais certaines scènes (notamment celles des repas chez Kimberly) sont particulièrement intéressantes. Malheureusement, le film n’est pas aussi subversif qu’il voudrait bien l’être. En dents de scie, il est très inégal. Il nous perd, nous rattrape un peu plus loin mais ne parvient pas à nous passionner jusqu’au bout. La révélation finale fait un flop et les effets tombent souvent à plat. Dommage que les seconds rôles n’aient pas été travaillés plus que ça ! Ils auront donné de la force à un film qui peut amuser sur le moment mais qui s’oublie finalement très vite.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.