Critique Prendre Gloria, Marie Neuser

12308793_120559114980818_7078592395356541430_nAprès le coup de cœur de Prendre Lily, j’ai immédiatement plongé dans Prendre Gloria.

Les enchaîner a été pour moi logique et jouissif car les deux tomes s’imbriquent parfaitement l’un dans l’autre. Le second n’est pas la répétition du premier bien que les enquêtes soient évidemment totalement liées. Non. Nous remontons le fil de l’histoire et revenons jusqu’en 1993, sur un crime évoqué quelques fois dans Prendre Lily : le meurtre de Gloria, des années auparavant, en Italie.

On revient sur la « formation d’un monstre », les premiers méfaits et le premier crime d’un homme qui sera sur le devant de la scène judiciaire anglaise, quelques années plus tard. On découvre comment tout a commencé. Et surtout, on en apprendra plus sur les derniers instants de cette petite italienne de 17 ans dont le corps est resté introuvable pendant presque deux décennies.

Pour ce faire, l’auteur remonte le temps, certes, mais donne aussi la parole à une multitude de personnages que nous ne faisions qu’effleurer dans le premier tome. Prendre Lily était britannique, Prendre Gloria est donc résolument italien.On voit les choses sous un autre angle. On découvre un autre discours et des informations qui n’ont jamais été révélées à la police anglaise durant les excursions en Italie faites durant l’enquête de Prendre Lily.

Les masques tombent et doucement, le portrait complet du criminel nous est donné à voir. Cet homme est monstrueux mais il n’est pas le seul à être absolument révoltant. Fils à papa, fils d’une famille italienne riche et puissante, il va bénéficier d’appuis hauts placés qui lui permettront de passer entre les mailles de la justice. C’est toute une mafia qui réagit le petit village aux allures pieuses et tranquilles… Derrière l’authenticité et la religion omniprésente, la réalité est beaucoup plus sordide et tout le monde est, d’une certaine manière, coupable.

Marie Neuser alterne sans cesse son récit entre le passé, 1993 et le présent, celui qui verra l’histoire arriver à sa fin, soit 2010. On découvre les témoignages de ceux qui ont menti, ceux qui n’ont rien compris, ceux qui ont fait pression… Pour bien comprendre, il faut rester vigilant, se rappeler des noms des protagonistes et faire attention au contexte car les transitions entre les différentes époques sont parfois abruptes.

Une lecture passionnante, à découvrir d’urgence si vous avez aimé Prendre Lily. Marie Neuser nous livre là encore une histoire sombre et prenante, sur les traces d’un meurtrier terriblement manipulateur (et surtout bien entouré).

A paraître aux Éditions Fleuve Noir/12 21 le 14 janvier 2016

thrillerpolar-pativore2

7 comments

      • Zofia says:

        Ah oui la nouvelle édition de10|18, j’ai reçu des emails pour participer à leur partenariat ebook. Mais tu n’avais pas le droit d’en parler avant janvier comment ça se fait ?
        Tu as raison d’en profiter ! 😉

        • Audrey says:

          Oui il fallait candidater, répondre à quelques questions. On est une petite cinquantaine au final maintenant.

          Je pensais que je ne pouvais pas en parler jusqu’au 14 mais certains l’ont déjà fait, notamment sur Babelio. Du coup je me suis dit qu’une semaine avant la sortie, ça pouvait le faire.

          • Zofia says:

            T’as bien fait oui c’était bizarre d’ailleurs comme contrainte, car parfois les éditeurs aiment bien qu’il y ait du bruit avant la sortie d’un livre.
            Zofia Articles récents…Bilan…My Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge